KANKAN/SIGUIRI : Pierre Ngom échanges avec les autorités régionales

Dans la journée du jeudi 28 novembre 2019, le Représentant a conféré avec les autorités régionales. Accompagné de son équipe du bureau de zone de Kankan, Pierre Ngom a voulu, via une visite de courtoisie et de prise de contact aux autorités, réitéré l’engagement de son institution à appuyer la région dans les secteurs relevant du mandat de l’Agence des Nations unies en charge des questions de l’enfance.

Le gouverneur de la Région, Général Mohamed GHARE, entouré de son cabinet et de ses conseillers salue la démarche. Dans son propos, il a témoigné des excellents rapports de partenariat entre sa région et l’équipe technique opérationnelle du bureau de zone de l’UNICEF. Il a aussi salué les efforts de l’institution pour la promotion de droits des enfants en citant quelques exemples : la construction des CEC dans les communes rurales, l’approvisionnement des Centres de santé en intrants et médicaments, la sensibilisation des communautés sur certaines pratiques néfastes notamment le mariage d’enfants.

Il insistera sur le caractère particulier et solide du partenariat avec l’UNICEF dans la région, qui est qualifié de « partenaire privilégié ».

Le Représentant Pierre N’GOM et Monsieur le Gouverneur de Kankan, le Général Mohamed GHARE

Prenant la parole, le Représentant a placé sa mission sur le sceau de l’information et de l’apprentissage. « Je viens rencontrer les autorités pour faire connaissance, je suis arrivé en Guinée en juin, et ceci est ma première mission de terrain. Ma mission est aussi pour me permettre d’écouter, d’observer et d’apprendre de vous afin que toutes mes décisions futures soient des décisions bien informées. Qu’elles ne soient pas le fruit seulement des rapports de mes collègues du bureau. Elle me permettra de m’enquérir des succès obtenus et des manquements à corriger. Les progrès sont probants certes, mais il reste aussi des domaines ou les progrès sont minces ».

Satisfait de ces propos, le Gouverneur renouvelle au Représentant la disponibilité des autorités à tous les niveaux sous sa juridiction à travailler avec l’UNICEF. Il note à l’appui de cet engagement que le travail que mène l’UNICEF est en partie celui de l’Etat. « Quand on vous lave le dos, lavez-vous le ventre aussi. L’UNICEF est en train d’aider la Guinée, donc il nous revient à nous autorités, qui sommes accompagnées par les partenaires, de baliser le chemin et être disponibles », fait remarquer le gouverneur..

A lire  KANKAN : le choix du maire divise le RPG-arc-en-ciel

A la suite de son entretien avec le Gouverneur, le représentant résident de l’UNICEF a eu une séance de travail technique avec le Directeur de Cabinet de la région, Monsieur Almamy Symbaly CAMARA. Ce dernier, entouré des cadres régionaux fera un long exposé sur deux thématiques : le cadre de partenariat avec l’UNICEF et le mécanisme de coordination et de suivi des interventions dans la région.

Pierre N’GOM livrant ses impressions aux médias présents

Pour le cadre de partenariat, le Directeur de cabinet avouera sa satisfaction de la collaboration avec l’UNICEF à travers le bureau de zone de Kankan. L’approche est participative des deux côtés, les consultations quasi permanentes. Il fera demande toutefois au Représentant de mieux renforcer les compétences des cadres régionaux sur les procédures de l’UNICEF qui ne sont pas totalement maitrisées.

Pour le mécanisme de coordination, le processus se fait sur le schéma du « bottom up », de la base au sommet. Au niveau des communes, les responsables communaux discutent mensuellement des avancées et des goulots des actions réalisées. Cette concertation est documentée et remontée au niveau préfectoral avec les points d’action. Ensuite, le niveau préfectoral documente à son tour et relaie à la région pour action et suivi.

Le Représentant a suggéré à ce que ce mécanisme ne soit pas porté que par les réunions et rapports mais aussi par des interventions de suivi. Il dira au Directeur de cabinet avoir saisi la doléance du renforcement des capacités opérationnelles des équipes régionales pour une plus grande présence auprès des collectivités.

Après son passage au gouvernorat, le Représentant mettra le cap sur Siguiri. A 135 km du chef-lieu de la région de Kankan, Siguiri est une des cinq préfectures de la région. Frontalière du Mali, elle connait de vagues de migrations de jeunes parmi lesquels, très souvent des enfants.

A lire  SMB-WINNING : Alpha Condé lance la construction du chemin de fer Dapilon-Santou

Pour pallier ce problème, l’UNICEF a réhabilité et équipé un centre de transit des enfants en situation de mobilité et ceux victimes de VEDAN (Violence, Exploitation, Discrimination, Abus et négligence).

 Ce centre (One stop welfare shop), a pour vocation d’offrir des services intégrés aux deux catégories d’enfants citées plus haut. Avec 10 places, les enfants disposent de gite et de couverts durant les 15 jours réglementaires de présence. Période pendant laquelle les travailleurs sociaux, au nombre de trois, qui administrent le centre font un travail de profilage et préparer la réintégration pour certains et le référencement dans des familles d’accueil pour d’autres.

Avec l’équipe de gestion du centre à Siguiri

Le représentant a été guidé dans sa visite par l’administratrice du centre, MafoulaDioubaté.

Satisfait du constat, le Représentant a exprimé son envie de faire de ce centre un modèle de référence pour la sous-région. Il s’engage en particulier à mieux le doter en équipements et ressources humaines.

Mamadou Baïlo Diallo