Actualités Politique

Le FNDC dénonce l’arrestation d’Elie Kamano et Cie

En cette année 2020, c’est par l’entremise d’Elie Kamano que le bras de fer que se livrent le pouvoir du président Alpha Condé et le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) reprend. L’arrestation de l’artiste reggae man et de 12 membres de son groupe, en marge des festivités de fin d’année à Guéckédou est en effet vivement dénoncée par le Front anti-troisième mandat. Dans un communiqué transmis à notre rédaction, le FNDC estime que cette arrestation et la programmation de ce qu’il appelle un « simulacre de procès » le lundi prochain sont le signe d’un vent de panique qui s’empare le camp du troisième mandat.  

COMMUNIQUE N°041

Les principes de la démocratie et de l’État de droit sont constamment foulés au sol en Guinée par les

institutions censées en garantir le plein exercice.

L’arrestation arbitraire du Général Elie Kamano et de 12 de ses compagnons ce jeudi 2 janvier 2020,

au motif fallacieux de troubles à l’ordre public, en est une illustration éloquente.

Alors que l’artiste Elie Kamano et douze membres de son groupe devraient se produire dans le cadre des festivités annuelles de la ville de Guéckédou, en présence de milliers de fans, des individus zélés, à la solde du pouvoir, ont entravé leur liberté d’expression et de circulation en les en empêchant.

Les citoyens opposés au 3ème mandat illégal d’Alpha Condé ou critiques sur son bilan négatif à la tête de l’État sont victimes de persécutions orchestrées par le régime.

Le FNDC condamne avec la plus grande fermeté ces pratiques anti-démocratiques et appelle à la libération immédiate des citoyens arrêtés. Ces arrestations constituent de graves atteintes aux droits fondamentaux consacrés par la Constitution que le FNDC s’emploie à défendre inlassablement depuis sa création.

Les avocats du FNDC ont été déployés sur le terrain pour défendre Elie Kamano et toutes les personnes injustement arrêtées dans le cadre de cette affaire.

Le FNDC félicite ses membres et sympathisants de Guéckédou qui ont publiquement exprimé leur opposition au projet funeste de troisième mandat pendant les festivités de fin d’année organisées dans leur ville.

Le FNDC appelle la population de Gueckédou à ne pas céder à ces tentatives d’intimidation car nul ne doit être inquiété pour avoir exprimé son opposition aux velléités de confiscation du pouvoir par le clan mafieux qui gouverne notre pays.

Ce simulacre de procès programmé le même jour que la grandiose marche du FNDC, dans tout le pays, sont des conséquences du vent de panique qui secoue actuellement le camp fragile des promoteurs du 3ème mandat.

Toute la population de Guéckédou est invitée à se mobiliser massivement pour la défense des droits légitimes et inaliénables de ces citoyens dont la comparution est programmée ce lundi 6 janvier prochain.

Ensemble unis et solidaires, Nous vaincrons.

Conakry, le 03 janvier 2020

 

Articles Similaires

KANKAN : les responsables de la mort d’Ibrahima Sory Diallo condamnés !

LEDJELY.COM

NOMINATION DE KASSORY : Cellou Dalein prudent

LEDJELY.COM

URGENT/KANKAN : au moins quatre morts et plusieurs blessés dans un accident de la circulation

LEDJELY.COM