Ledjely.com
Accueil » GUECKEDOU : Jean Marc Télliano sur l’arrestation d’Elie Kamano
A la une Actualités Guinée Forestière

GUECKEDOU : Jean Marc Télliano sur l’arrestation d’Elie Kamano

A quelques heures de la comparution d’ Elie Kamano et d’autres artistes, tous des ressortissants de Gueckédou, poursuivis pour incendie volontaire et préméditation,  le ministre conseiller à la présidence, Jean Marc Telliano vient de livrer sa part de vérité. En substance,  il dénonce le comportement des jeunes artistes originaires de Gueckédou et  rejette les rumeurs selon lesquelles son épouse serait derrière leur arrestation. Lisez !

« Ce sont les organisateurs de la fête à savoir le cadre de concertation et le groupe Lenapila qui ont porté plainte contre Elie Kamano pour incendie volontaire et préméditation. Ma femme est une grande mobilisatrice et elle n’a rien à avoir dans l’arrestation d’Elie kamano. Depuis 10 ans ma femme organise les festivités à Makona. Mais la particularité  de cette année est que  l’Etat à sponsorisé l’évènement. Et ce qui m’a beaucoup plus, c’est  quand les frères ennemis, qui ne voulaient même pas se voir , c’est à dire le cadre de concertation et le regroupement Lenapila se sont cette fois-ci donnés la main et signé un protocole d’accord pour que la fête soit célébré sur un seul podium, dans l’unité d’action, la cohésion pour la paix et le Développement de Gueckédou.

Donc, ma femme a eu toutes les autorisations de l’Agence guinéenne des spectacles et du ministère de la jeunesse. Elie  est venu à la veille de la fête pour  tenir des propos désobligeants. Il a dit que si on n’accepte pas qu’il  joue qu’il va mettre Gueckédou en feu,  au moment où tout le monde se mobilise pour aller a la Makona. Elie je crois il s’est servit du patriarche. Mais ils  l’ont trompé parce que le souci du patriarche qui est une personne morale, qui n’a pas le droit d’autoriser un spectacle à demander à Elie d’aller à kénôn. Arrivée à kénôn où il a installé son podium, les forces de l’ordre  l’ont intimé d’enlever le podium. Après ça, il a pris un petit groupe pour barricader les passages. A la sortie de ma résidence, ils ont mis des barricades. Mon épouse avait une réunion avec les organisateurs. Elle est sortie  et elle a trouvé les barricades. Comme toute bonne mère de famille, elle est descendue de sa voiture pour dire à Elie d’enlever. Elie à pris sa canne pour taper ma femme. C’est ce qui l’a irrité, elle a pris Elie au collet  et l’a administré une bonne paire de gifles.

Elie ne s’est pas limité à ça ! Pendant que nous étions en fête à Makona, il a incendié les plantations qui  entouraient Makona. Il y avait plus de 300 véhicules et plus de 1500 personnes. Alors,  les propriétaires de ces plantations qui sont au nombre de 22 personnes ont porté plainte contre lui pour incendie volontaire et préméditation. Il a aussi cassé la pare- brise de mon épouse. Mais ce n’est pas elle qui a porté plainte. »

Balla Yombouno 628742308

 

 

Articles Similaires

DÉCÈS D’ABDOUL GADIRI DIALLO : « C’est un grand défenseur des droits de l’homme qui est parti », témoigne un collaborateur du défunt

LEDJELY.COM

PRESIDENTIELLE DU 18 OCTOBRE : « Bien que le scrutin se soit déroulé dans le calme, des interrogations demeurent quant à la crédibilité du résultat » (Union européenne)

LEDJELY.COM

TENSION POST-ÉLECTORALE : plusieurs cas de kidnapping rapportés dans la banlieue de Conakry

LEDJELY.COM

MISSION DE DIPLOMATIE PREVENTIVE EN GUINÉE : voici la déclaration conjointe

LEDJELY.COM

GUINÉE : la malédiction des urnes

LEDJELY.COM

VIOLENCES POSTELECTORALES : le Barreau de Guinée interpelle à propos de la « violence légale contre des citoyens déterminés à se faire entendre pacifiquement »

LEDJELY.COM
Chargement....