Ledjely.com
Accueil » KANKAN: le siège de l’UFDG a bel et bien été attaqué
Actualités Haute-Guinée Politique

KANKAN: le siège de l’UFDG a bel et bien été attaqué

A la suite de la diffusion par les médias d’informations relatives à l’attaque du siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) de Kankan et du vandalisme de commerces dans le quartier Missira, des rumeurs sont ça et là distillées depuis quelques heures pour démentir ce qui est arrivé. On s’évertue en particulier à nier l’attaque dont le siège de l’UFDG a fait l’objet. Pourtant, les locaux qui abritent ledit siège ont bien reçu la visite des vandales. Les images corroborées par quelques témoignages en font foi. 

« Le siège a bien a été vandalisé« , nous confie Cheick Kaba, le coordinateur de l’UFDG dans la région de la Haute Guinée. Il nous explique que des portes du siège et d’autres pièces qui lui sont contiguë ont été cassées ou arrachées, des habits emportés, de l’argent dérobé. « Une somme dont nous ne connaissons pas le montant exact« , avoue-t-il. Par contre, il précise que l’épouse du propriétaire de la demeure qui abrite le siège, qui est souffrante, avait sur elle plus de trois millions GNF qu’elle venait de recevoir. « Elle l’avait sous son oreiller de malade, ils l’ont emporté« , indique Cheick Kaba.

 

 

Ce qui est arrivé, Cheick dit ne pas le comprendre. Il ne s’explique pas l’attaque dont le siège et les boutiques et magasins du quartier  ont été l’objet. D’autant que, souligne-t-il: « aucune activité politique n’était prévue. On n’était même pas en réunion. Nous n’étions même disposés à répondre à l’appel à manifester du FNDC. Eu égard à l’atmosphère qui prévalait, nous avions fini par surseoir à la manifestation« .

De fait, Cheick Kaba pense que les incidents du quartier ont été sciemment provoqués. « Ils avaient pour objectif de pousser les gens à abandonner leurs commerces, pour qu’ils puissent les piller« , estime-t-il.

Boutique mise à sac

Il est à préciser que les autorités aussi bien administratives que coutumières de la ville ont, dans la soirée, appelé au calme et à la retenue. Le préfet Aziz Diop a lui promis qu’une enquête sera diligentée pour déterminer ce qui s’est réellement passé, en vue d’une sanction des responsables qui auront été identifiés.

La rédaction 

Articles Similaires

Décès de Mamadou Tandja, ancien président du Niger

LEDJELY.COM

DUBREKA : une mère de famille battue à mort par son petit-ami à Yorokoguia

LEDJELY.COM

Le Musée national de Sandervalia, comme un jardin à l’abandon !

LEDJELY.COM

COVID-19 : la réouverture sécurisée des écoles est effective à Kankan avec l’appui de l’UNICEF

LEDJELY.COM

INTERDICTION DES MANIFESTATIONS EN GUINEE : ce qu’en pense le député Aly Kaba, le chef de file du RPG à l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM

DES OPPOSANTS PHOTOGRAPHIÉS AVEC LA MENTION ‘COMPLOT’ : « C’est inadmissible », estime le ministre Damantang

LEDJELY.COM
Chargement....