Actualités Guinée Forestière Publireportage Societé

ZETOU: « Grâce à l’UNICEF, je peux maintenant aller prendre l’extrait de naissance de mon enfant »

À Sengbédou, les femmes sont désormais déterminées à aller elles-mêmes enregistrer leurs enfants à l’état civil

Lors de sa visite dans les préfectures de la Guinée forestière, le Représentant de l’UNICEF, Pierre Ngom, a visité la préfecture de Macenta, située à 147 km de la région administrative de N’zérékoré. D’emblée, il s’adressera à la communauté en ces termes : « je ne suis pas venu pour faire une révolution, mais pour continuer le bon travail qui est en train d’être fait. Je suis venu vous écouter et voir dans quelle mesure nous pouvons ensemble améliorer le bien-être des enfants de la Guinée ».

Saa Momory KOUNDOUNO
Dr Pierre Ngom, Représentant Résident de l’UNICEF

À tour de rôle, les cadres présents ont loué les actions de l’UNICEF dans la préfecture, ainsi que les difficultés auxquelles ils font face et qui entravent la mise en œuvre de certaines activités. Il s’agit entre autres de la logistique, du renforcement de capacités de certaines structures, d’une meilleure coordination au niveau local et la création d’un cadre de concertation et de redevabilité.

Au terme de ces échanges, Pierre Ngom, son équipe et des cadres de la préfecture de Macenta se sont rendus dans la commune rurale de Séngbédou située à 12 km du centre-ville où une communauté fortement mobilisée les attendait.

Saa Momory KOUNDOUNO
Sorigbè Camara, le Maire de Sengbédou, près de Dr Pierre Ngom, Représentant Résident de l’UNICEF scandant les souhaits de bienvenu au milieu de la haie d’honneur érigée à cet effet.

Dans son allocution de bienvenue, Sorigbè Camara, le Maire de Sengbédou a fait le tour d’horizon des interventions de l’UNICEF dans sa commune en faveur des enfants et des femmes qui ont, d’après lui, contribué à améliorer les conditions de vie de ses habitants.

« Dans le domaine de la santé et de la nutrition, l’on note l’octroi de 4 motos, 3 frigos solaires, la prise en charge financière et technique de 24 RECO et 2 ASC et la formation de 20 groupements féminins aux démonstrations culinaires. Sur le plan éducatif, je peux citer l’appui à la construction d’un CEC à Sengbédou centre. Quant à l’état civil, des registres de naissances, de mariages et de décès et les cahiers de village ont aussi été mis à disposition. Dans le domaine de l’eau, hygiène et assainissement, Sengbédou dispose de 4 latrines dans 3 secteurs ».

Saa Momory KOUNDOUNO
Le centre d’encadrement communautaire de Sengbédou construit avec l’appui financier de l’UNICEF.

Les femmes de la commune pour leur part diront « L’UNICEF nous a apporté beaucoup d’argent indirectement à travers la valorisation de nos aliments locaux que nous utilisons désormais pour nourrir nos enfants sans avoir à recourir aux produits manufacturés qui sont très coûteux. Mais pour ce qui est surtout de l’état civil, c’est grâce aux efforts consentis par cette institution que nos enfants ont désormais leurs extraits d’actes de naissance dès leur naissance, je peux même aller chercher l’extrait de naissance de mon enfant », a déclaré Mme Zétou Komara, la représentante des femmes de Sengbédou.

Elles ajouteront qu’auparavant la fourniture de l’extrait de naissance lors de la scolarisation de leurs enfants était un problème puisqu’ils n’étaient pas enregistrés à l’état civil à leurs naissances. Tout cela n’est désormais qu’un triste souvenir.

Saa Momory KOUNDOUNO
Mme Zétou Komara, la représentante des femmes de Sengbédou

Zétou Komara a par ailleurs saisi cette opportunité pour plaider pour la construction d’une unité de saponification dans leur commune. Ce qui d’après elle, créera non seulement des emplois, mais renforcera l’hygiène qui garantit la santé des enfants et des femmes.

Aujourd’hui, grâce aux activités de sensibilisation menées par des plateformes des jeunes de la commune, les comportements des citoyens ont évolué positivement. Actuellement, les femmes se rendent volontairement dans les centres et postes de santé de la commune rurale, les lieux publics sont assainis par les jeunes, nous rapporte Mamady Cissé, chargé de l’assainissement à Sengbédou et président de l’une des plateformes des jeunes.

Saa Momory KOUNDOUNO
Le Centre de santé de Sengbédou

En retour, Dr Pierre Ngom, a non seulement dit tout l’engagement du bureau pays de l’UNICEF de poursuivre la collaboration avec les communautés pour produire plus d’évidences s’inscrivant dans la création du bien-être des enfants de Guinée

Saa Mory Koundouno, UNICEF-Guinée

Articles Similaires

GOUVERNEMENT: réactions mitigées à Kankan !

LEDJELY.COM

KANKAN: un journaliste interpellé

LEDJELY.COM

PALAIS : l’INIDH en session plénière.

LEDJELY.COM
adipiscing leo. Praesent sed ut fringilla quis