Actualités Politique

DESTRUCTION DE BIENS EN MOYENNE GUINEE: le gouvernement indexe l’UFDG sans la nommer

Le gouvernement guinéen, par l’entremise du ministre de la Communication et de l’Information, s’est fendu ce soir d’un communiqué relatif aux violences qui, le lundi 13 et ce mardi 14 janvier, ont émaillé bien de villes de la région de la Moyenne. Disant s’indigner de la destruction de biens publics et privés dans cette région du pays, les autorités en imputent la responsabilité à l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Ceci étant, le parti de Cellou Dalein Diallo n’est pas nommément cité. Mais dans ce passage du communiqué où il est dit que les actes de violence gratuite, d’incivisme et de vandalisme sont perpétrés par “des groupuscules et des individus, se réclamant d’un certain parti d’opposition qui prétend prendre en otage les populations du Foutah et s’implanter dans la région par la violence et l’intimidation”, tout indique que c’est à l’UFDG qu’il est fait allusion. D’autant que la région est le fief de la première formation politique de l’opposition guinéenne.

Ci-dessous, la déclaration lue par le ministre Amara Somparé 

Le Gouvernement, constate, avec regret et une profonde indignation les destructions d’édifices publics et de biens privés ces dernières heures, dans de nombreuses localités en Moyenne Guinée : Mamou, Dalaba, Pita, Labé, Lélouma, Tougué. Ces actes de violence gratuite, d’incivisme, de vandalisme ont été perpétrés par des groupuscules et des individus, se réclamant d’un certain parti d’opposition qui prétend prendre en otage les populations du Foutah et s’implanter dans la région par la violence et l’intimidation.

Le Gouvernement condamne ces pratiques contraires à la démocratie et aux valeurs de la République, incompatibles avec la tradition bien établie et bien connue d’hospitalité, de paix et de tolérance des populations de la Moyenne Guinée.

Ces actions ont pour but avoué de porter atteinte à l’unité nationale et à la coexistence pacifique entre toutes les communautés du pays. Ces actions visent aussi à ternir l’image du pays sur le plan international et à décourager l’investissement.

Le Gouvernement invite toute la Nation au calme et à la retenue pour ne pas tomber dans le piège de conflits intercommunautaires, de division du pays dans lequel des politiques, qui voudraient s’affranchir des valeurs de la démocratie et des principes de la République, voudraient entraîner notre pays.

Le Gouvernement réitère son engagement et sa détermination à préserver l’ordre public sur toute l’étendue du territoire national et à protéger tous les citoyens et leurs biens dans l’exercice des droits et des libertés publiques.

Articles Similaires

LEVÉE DU CORPS DE HENRIETTE CONTÉ : témoignages de Kassory Fofana et de Mohamed Diané

LEDJELY.COM

GOUVERNEMENT : quand Cheick Sako encense Gassama Diaby

LEDJELY.COM

RÉOUVERTURE DES CLASSES: les responsables de l’université de Kankan rassurent

LEDJELY.COM
felis ipsum consequat. dapibus fringilla tristique odio elit. in justo ut