A la une Actualités Politique

KANKAN : « ça ne sera pas facile qu’on parte aux urnes le 16 février prochain », déclare Mamby Camara, rapporteur de la CEPI

A Kankan, les préparatifs pour les élections législatives vont bon train. La commission électorale préfectorale indépendante est à pied d’œuvre. Même si Mamby Camara, rapporteur de la structure, doute de la possibilité de respecter la date du 16 février, en raison des troubles qui secouent le pays. Ses propos ont été recueillis par notre correspondant. 

« Actuellement, nous procédons à la cartographie de la ville et à l’affichage des listes provisoires. Vous savez que  beaucoup de citoyens se sont fait enrôlés.  Il faut éclater le nombre  d’électeurs en tenant compte du chiffre recommandé pour  permettre surtout  aux votants d’être proche de leurs bureaux de vote.  Ce travail, nous le faisons avec les autorités de la ville. En même temps, l’affichage des listes provisoires se poursuit. Les superviseurs sont sur le terrain pour la vérification. Après tout, nous enverrons les listes provisoires, en signalant les irrégularités   au niveau de la CENI, qui procédera à la correction avant  d’imprimer les listes définitives et de désigner les bureaux de vote.

Toutefois, ça ne sera pas  facile qu’on parte aux urnes le 16 février prochain, vu que notre pays connait de véritables troubles tous les jours, à Conakry ou dans certaines villes de l’intérieur. Pour une question de stabilité, nous devons être d’abord unis et  ensemble nous déciderons d’organiser ou pas les législatives qui restent importantes. Mais rien ne vaut plus que la paix ».

Michel Yaradouno

Correspondant régional

620 997 057/655 185 280

Articles Similaires

GUINEE : la journée ville morte reportée

LEDJELY.COM

COVID-19 : Creditkash touchée à son tour

LEDJELY.COM

ECONOMIE : C’est parti pour la réunion annuelle de la douane

LEDJELY.COM
Donec justo commodo id, non neque.