Ledjely.com
Accueil » ACCIDENT: un grumier de la Forêt forte fait 2 morts à N’zérékoré
A la une Actualités Societé

ACCIDENT: un grumier de la Forêt forte fait 2 morts à N’zérékoré

La sous-préfecture de Gouecké – à une quarantaine de kilomètres de N’zérékoré – un camion (grumier) de la société Forêt forte s’est retrouvé dans un accident le vendredi 24 janvier, avec deux morts.

Les victimes, un jeune motard du nom d’Alphonse Koné citoyen résident de la sous-préfecture de Womey et une dame qu’il transportait, ont été fauchées à la rentrée de Gouecké. Les deux ont été littéralement écrasés par l’immense camion.

Informé de l’accident, l’adjudant Fama de la compagnie sécurité routière et agent de constat, s’est transporté sur les lieux du drame. Il indique avoir trouvé les deux corps nageant dans le sang.  « Pour l’homme, on a pu l’identifier, il s’agissait d’Alphonse Koné, menuisier de profession et résident à Womey. Quant à la dame, on n’a pas pu encore l’identifier », explique l’agent de constat. Et si lui et ses agents n’ont pas pu identifier notamment la dame, c’est parce qu’il y régnait une ambiance délétère. « Il y avait un monde fou qui voulait se venger. Mais avec la collaboration des autorités locales, on est parvenu à les canaliser et les corps ont été transportés au centre de santé moderne de Gouecké », précise adjudant Fama.

Joint au téléphone, le maire de la commune rurale de Gouecké pointe un doigt accusateur sur l’excès de vitesse comme étant l’une des explications de l’accident qu’il qualifie de « cruel ». « Le camion était en excès de vitesse. Qu’est ce qui me fait dire ça, si vous voyez là où il les a tapés et tu vois la distance qu’il a faite avant de garer, on se rend compte que c’est l’excès de vitesse », confie Cécé Philippe Haba.

Remontée par le drame, la population a failli s’en prendre à la société Forêt forte. « N’eut été notre arrivée sur les lieux, le pire allait se produire. Parce que la population avait déjà pris d’assaut les camions de Forêt forte et elle comptait les incendiés. Il nous a fallu une forte sensibilisation pour qu’on laisse les grumiers qui partaient avec du bois. La gendarmerie s’est occupée de leur sécurité. La colère a finalement baissé et la population s’est retenue », conclue le maire de Gouecké, avec soulagement.

De N’zérékoré, Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Tél:+224622783505

Articles Similaires

Décès de Mamadou Tandja, ancien président du Niger

LEDJELY.COM

DUBREKA : une mère de famille battue à mort par son petit-ami à Yorokoguia

LEDJELY.COM

Le Musée national de Sandervalia, comme un jardin à l’abandon !

LEDJELY.COM

COVID-19 : la réouverture sécurisée des écoles est effective à Kankan avec l’appui de l’UNICEF

LEDJELY.COM

INTERDICTION DES MANIFESTATIONS EN GUINEE : ce qu’en pense le député Aly Kaba, le chef de file du RPG à l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM

DES OPPOSANTS PHOTOGRAPHIÉS AVEC LA MENTION ‘COMPLOT’ : « C’est inadmissible », estime le ministre Damantang

LEDJELY.COM
Chargement....