A la une Actualités Politique Societé

Incendie mystérieux d’un conteneur et explosion tout aussi mystérieuse d’une grenade au Km36

Dans la nuit du vendredi à samedi 25 janvier 2020, c’est un double incident mystérieux qui a été enregistré dans  le district  de Sanoyah-km36, dans la préfecture de Coyah. Le premier est un incendie d’un conteneur de friperies avec tout son contenu parti en fumée ; le second, l’explosion  d’une grenade dans une cour inhabitée,  non loin d’une école privée, dans le secteur Sougueta. Pas de perte en vies humaines heureusement. Mais des dégâts matériels et des blessés ont été enregistrés. 

S’agissant  du premier cas, pour le moment, aucune indication sur ce qui pourrait avoir causé l’incendie. L’évaluation des dégâts, elle aussi, n’est pas encore faite. Mais une chose demeure, tous les ballots de friperies qui étaient entreposés dans l’enceinte du conteneur ont été réduits en cendre. Selon les témoignages recueillis auprès de vendeuses dont habituellement les étals jouxtent le conteneur, l’origine du sinistre pourrait être criminelle. « Personne ne peut dire que c’est un court-circuit qui est à l’origine de l’incendie  parce que le conteneur n’est pas électrifié et n’avait aucun bidon d’essence  à l’intérieur », explique notamment l’une d’entre elle. « Les gardiens nous ont informés  qu’ils ont vu le conteneur en feu d’un seul coup. Ils sont partis à la station-service d’à côté pour prendre les extincteurs  afin d’éteindre les flammes. Malheureusement, ils n’ont pas réussi à maîtriser les flammes », renchérit une autre. 

Quant à l’explosion de la grenade, l’information a été confirmée par Mamady Kaba, chef de quartier de Sanoyah-rails plateau. «  Une grenade a éclaté dans une cour non habitée et la grenade a blessé deux jeunes », nous dit-il.

Informés de ces deux incidents, les autorités préfectorales de Coyah notamment le  préfet et le maire se sont rendus au siège du quartier de Sanoyah-rails pour s’enquérir des circonstances dans lesquelles ils sont intervenus. Du côté de la police, nous dit-on,  des enquêtes sont ouvertes pour y voir plus clair. Déjà, quand nous quittions les lieux, l’audition des gardiens du marché de Km36 avait commencé au commissariat de police de la localité.

Articles Similaires

BRAS DE FER AVEC PAUL MOUSSA : Bantama Sow persiste et signe

LEDJELY.COM

GUINEE: un barrage cause des déplacements aux effets dévastateurs (HRW)

LEDJELY.COM

MANIF A KAGBELEN: les populations réclament l’eau et le courant

LEDJELY.COM