A la une Actualités Politique

L’Association des victimes du camp Boiro dénonce l’enlèvement de l’activiste Bella Bah

Très impliqué dans la contestation du projet de nouvelle constitution en Guinée, l’activiste Bella Bah a été enlevé ce samedi et conduit vers une destination qui reste pour le moment inconnue. En effet, si certaines sources indiquaient qu’il avait été conduit à la Direction de la police judiciaire (DPJ), l’Association des victimes du camp Boiro à la marche de laquelle il participait quand il a été enlevé et dont nous publions ci-dessous la déclaration, indique que l’avocat Me Mohamed Traoré qui s’y était rendu n’y a pas trouvé trace de Bella Bah.

Ci-dessous la déclaration de l’AVCB

En ce 25 janvier 2020, 49ème anniversaire de la pendaison de centaines de victimes dans toutes les préfectures de la Guinée, l’association des victimes des camps Boiro organisait sa trentième commémoration. A cette occasion, beaucoup de Guinéens épris des valeurs de justice se sont joints à cette marche. 

Nous sommes tristes d’annoncer qu’à la fin de la cérémonie, nous avons été informés de l’enlèvement par des hommes en arme de notre ami et frère Bella Bah, activiste de la société civile. Bella a été arrêté alors qu’il récupérait son véhicule garé devant le cinéma du 08 novembre où l’attendaient trois personnes non identifiées cagoulées, venues avec deux véhicules.

Nous avons été informés qu’il serait détenu à la « DPJ » (Direction de la Police Judiciaire). Mais suite à la visite du bâtonnier Mohamed Traoré, aucune trace de Bella Bah ne fut trouvée dans cette direction. Nous poursuivons les recherches.

L’AVCB dénonce avec vigueur ce kidnapping et en informe le gouvernement guinéen, les chancelleries étrangères et les institutions Nationales et Internationales.

Le Secrétariat Exécutif de l’AVCB

Articles Similaires

SOUDAN : près de 4 milliards de dollars saisis à l’ancien président el-Béchir et son clan

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : le maire pointé du doigt après des inondations dans la ville

LEDJELY.COM

LÉGISLATIVES/RÉFÉRENDUM: la CENI propose une nouvelle date

LEDJELY.COM