Actualités Guinée Forestière Politique

Le préfet de N’zérékoré charge le FNDC « pas un mouvement politique, mais une rébellion »

A la veille d’un nouvel appel à manifestation émis par le Front national pour la défense de la constitution (FNDC), le préfet de N’zérékoré a fait sortie ce lundi 27 janvier dans laquelle il s’en prend vertement à ce mouvement anti-troisième mandat. En marge d’une rencontre entre d’une part, les autorités préfectorales et communales, et de l’autre, les populations, El Hadj Sory Sanoh a estimé que le FNDC n’est pas un « mouvement politique, mais une rébellion ».  

« Le FNDC n’est pas un mouvement politique mais plutôt une rébellion. La rébellion ce ne pas seulement les ennemis qui quittent de l’extérieur pour s’attaquer à une nation ou à un pays, c’est aussi les personnes vivant sur un territoire et qui refusent de se soumettre aux lois de la République. Le FNDC est dans cette dynamique. Voyez ce qui vient de se passer en Moyenne Guinée, les édifices publics vandalisés, les véhicules incendiés », lance le préfet, devant une foule essentiellement venue du secteur de l’éducation.

Disant soupçonner le FNDC de vouloir instaurer à N’zérékoré les mêmes violences qui ont été récemment enregistrées en Moyenne, El Hadj Sory Sanoh menace :

A compter d’aujourd’hui jusqu’aux jours à venir, si une goutte de vidange se verse sur la chaussée à N’zérékoré ou les pneus brûlés, je mettrai tous les membres du FNDC aux arrêts. Et tout chef de quartier qui va accepter qu’il y ait manifestation dans son quartier sera démis de ses fonctions et sera aussi arrêté.

Au cours de sa prise de parole, le préfet de N’zéérékoré s’en est également pris au chef de file de l’opposition guinéenne. «Le comportement de Cellou Dalein Diallo n’est pas patriotique. Pendant qu’il cherche le pouvoir, il se met à tout vandaliser en Guinée. Ce genre de comportement n’est pas patriotique », juge El Hadj Sory Sanoh.

Il reste à savoir si ce type de communication est de nature à calmer la situation, dans un contexte où les partisans du FNDC menacent, à leur tour, de sortir demain justement à N’zérékoré.

De N’zérékoré, Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Tél:+224622783505

Articles Similaires

DESTRUCTION DE BIENS EN MOYENNE GUINEE: le gouvernement indexe l’UFDG sans la nommer

LEDJELY.COM

UGTG : la marche reportée sine die !

LEDJELY.COM

JOURNEE DU PAYSAN : les enseignants de N’zérékoré se préparent à accueillir Alpha Condé

LEDJELY.COM