Actualités Politique

Résistance à la nouvelle constitution : le FNDC déplore 2 nouvelles victimes de la répression

Le bras de fer entre le pouvoir de Conakry et le Front national pour la défense de la constitution (FNDC). Si Alpha Condé et les siens semblent bien décidés à aller jusqu’au bout de leur logique, à savoir le référendum, du côté du mouvement anti-nouvelle constitution, on n’entend pas encore abdiquer. Ainsi, ce mercredi 29 janvier, la deuxième journée de l’acte 3 de la résistance active et permanente a été observée en différents endroits du pays, avec des points de violences par endroit et une paralysie relative des activités économiques sur l’ensemble du pays. Malheureusement, la répression du mouvement, elle aussi, se poursuit sans désemparer. Ainsi, le FNDC dénonce deux nouvelles victimes qui ont toutes succombé à des blessures consécutives à des tirs à balle réelle.  

Le communiqué bilan de la journée du FNDC

COMMUNIQUE N°058            

La deuxième journée de résistance citoyenne de cette semaine a montré, s’il en est besoin, l’adhésion totale aux idéaux du FNDC qui se bat depuis octobre dernier pour le respect de l’alternance démocratique en Guinée.

Malgré les intimidations de toute sorte, les répressions sanglantes et les assassinats ciblés et sélectifs, les guinéens sont de plus en plus nombreux à manifester leur opposition au projet funeste de troisième mandat en Guinée.

Le Gouvernement guinéen et les renégats de la République s’attendaient à un essoufflement rapide du mouvement de résistance contre l’imposture. C’est sans compter sur la détermination du vaillant Peuple du 28 septembre et des leaders du FNDC.

Pour cette journée de mercredi 29 janvier 2020, le mot d’ordre du FNDC a été largement suivi par les populations de Conakry et des préfectures de l’intérieur du pays, comme en témoigne la paralysie de plusieurs villes et la cessation totale ou partielle des activités économiques.

Malheureusement, la journée a été marquée par l’assassinat du jeune chauffeur Mamadou ISSA BAH de COSA qui a reçu une balle dans l’estomac et qui a succombé immédiatement de ses blessures. Un autre jeune du même quartier Mamadou Saïdou BAH a reçu une balle meurtrière des forces de défense et de sécurité. Il est finalement décédé plus tard à l’hôpital.

Le FNDC présente toutes ses condoléances aux familles de ces deux dernières victimes des répressions sauvages et prévient que les responsables de ces exactions et leurs commanditaires seront traqués et punis à la hauteur de leurs forfaitures.

Le FNDC regrette la récurrence des actes de barbarie perpétrés sur les citoyens innocents par des forces de défense et de sécurité à la solde de M. Alpha Condé.

Nous prenons à témoin la communauté nationale et internationale par rapport à la barbarie gratuite et irresponsable du Gouvernement guinéen.

Le FNDC félicite l’ensemble du Peuple de Guinée pour sa persévérance et appelle ses membres et sympathisants à rester mobiliser sur toute l’étendue du pays en attendant les nouvelles consignes et orientations qui leur seront livrées au cours des jours à venir.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons.

Conakry, le 29 janvier 2020

Articles Similaires

LENDEMAIN DE FETE : Pénurie de viande à Kankan

LEDJELY.COM

KANKAN : un mort, deux portés disparus et plusieurs blessés dans un conflit domanial à Batè Nafadji

LEDJELY.COM

Réforme des FDS et le maintien d’ordre, je m’interroge ?

LEDJELY.COM
sem, efficitur. elementum Curabitur id Aenean justo