N’ZEREKORE : le DPE aux enseignants : « celui qui reste à la maison au-delà de février se fera du mal »

En dépit des négociations enregistrées entre le gouvernement et quelques structures syndicales de l’éducation, sans  la participation du SLECG,  la reprise des cours n’est pas totalement observée à N’zérékoré. Aux  lycées Alpha Yaya Diallo et Félix Roland Moumié, par exemple, peu d’enseignants étaient sur place, ce lundi 3 février 2020. Pour le Directeur préfectoral de l’éducation, Moussagbè Diakité  le dégel des salaires des enseignants grévistes est  assujetti à  la reprise des cours. Il est au micro de notre correspondant régional. Lisez !

« Le gouvernement vient de faire un pas par rapport à l’amélioration des conditions de vie des enseignants en leur accordant des primes allant de 450 milles francs guinéens à 1 million 300 milles GNF, selon les lieux de service. Avec ça, les enseignants doivent aller en classe. Ils doivent mettre la formation des enfants avant tout.

 En ce qui concerne les enseignants grévistes dont les salaires ont été gelés, je leur demande de reprendre impérativement les cours. Dès qu’ils reprennent les cours, on va faire la situation et la remonter au département afin qu’il autorise le payement de leurs salaires. Mais celui qui reste à la maison au-delà du mois de février se fera du mal lui-même.

Aux élèves, je demande d’éviter la manipulation et de faire face à leur avenir. Ce matin, j’ai sillonné certaines écoles. Les élèves et les enseignants étaient présents. Et tout se passe bien ! Même pendant la grève les cours se passaient normalement au niveau des collèges. La preuve est que  les évaluations du 1er trimestre sont déjà terminées.

C’est seulement dans les lycées comme Alpha Yaya Diallo, Félix Roland Moumié et Général Lansana Conté où il y avait des problèmes.»

A lire  N’ZEREKORE : le représentant-pays de l’Unicef confère avec les autorités locales

De N’Zérékoré, Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Tél:+224622783505