Ledjely.com
Accueil » A Kankan, le report des législatives reste diversement apprécié par les candidats
Actualités Guinée Forestière Politique

A Kankan, le report des législatives reste diversement apprécié par les candidats

Le report des législatives initialement programmées pour le 16 février, à la date du 1er mars est diversement accueilli et apprécié par les partis politiques engagés dans la course à la députation uninominale pour la circonscription électorale de Kankan. S’ils avalisent tous l’éventualité que ce report puisse apaiser les tensions politiques en Guinée, il y en a cependant qui trouvent que cette rallonge pourrait corser davantage dépenses de campagne. D’autant qu’ils s’étaient déjà planifiés sur la date du 16 février 2020.

Dr Mandjouf Moro Sidibé candidat uninominal du parti Alliance des forces du changement (AFC) est de ceux qui ne voient aucun inconvénient dans le fait que le scrutin ait été reporté. Bien qu’ayant appris le report au même titre que les citoyens via le décret diffusé hier sur les médias d’Etat, il estime que si « c’est pour la quiétude dans notre pays, je ne trouve aucun inconvénient car l’organe électoral avait fait la demande de report auprès du chef de l’Etat afin de mieux se préparer et si c’est pour mieux organiser suis d’accord ». Dissident du parti au pouvoir, il assure que la rallonge n’aura aucun effet sur la campagne de son parti. « Nous sommes préparés à toutes ces éventualités et nous irons au moment venu », indique-t-il.

A l’inverse, Moussa Condé, le candidat uninominal de l’Union pour la défense des intérêts républicains (UDIR), n’affiche pas la même sérénité. « C’est déplorable qu’après toutes les dépenses effectuées, qu’on nous dise qu’il y’a report encore. Nous nous sommes rendus dans plusieurs localités. Je vous laisse imaginer ce que cela nous a coûté et ce que la rallonge, elle aussi va nous coûter », fulmine-t-il. Quoi que ce n’est pas l’unique souci qui hante Moussa Condé. En effet, il se demande par ailleurs si « cette date annoncée aussi est tenable ». Et dans l’éventualité où la réponse serait négative, il pense que ces reports successifs auront raison de la détermination des militants de son parti.

A lire  ALPHA CONDE : « je ne suis pas influençable »

Le secrétaire fédéral du MPDG lui aussi manifeste un agacement relatif quant aux dépenses déjà engagées par son parti. Mais il pense que ces dommages acceptables si le report permet d’aller à une  « élection plus crédible et inclusive ». Car, au-delà de l’argent, estime-t-il : « le plus important reste la stabilité du pays ». Un brin positif, il trouve même que le rajout « permettra de toucher les zones non touchées depuis le début de la campagne ». C’est l’annulation qui aurait pire, à l’en croire.

Du côté de la candidate uninominale du RPG-arc-en-ciel, la question ne se pose quasiment pas. Ce mardi même, alors que nous recueillions l’avis des autres candidats, elle était en meeting et nos tentatives d’obtenir d’elle ses appréciations sont restées sans succès.

Depuis Kankan, Michel Yaradouno pour ledjely.com

Tel : 620 997 057

Articles Similaires

MALI : enfin, un président de Transition !

LEDJELY.COM

LUTTE CONTRE LE COVID-19 ET CAMPAGNE ELECTORALE : 1,2 million de masques distribués aux partis en lice

LEDJELY.COM

Le Chef de Village PRAC, Youssouf Sampil, investi le 20 septembre 2020 à Baro, Parrain de la Fondation Malick CONDÉ

LEDJELY.COM

COVID-19: un cadre de réponse multisectorielle pour une Guinée résiliente et tournée vers l’émergence (Communiqué SNU)

LEDJELY.COM

PRESIDENTIELLE 2020 : Bouffonnerie du roi nègre

LEDJELY.COM

COVID-19 : Alpha Condé cède aux pressions des étudiants et des opérateurs culturels

LEDJELY.COM
Chargement....