MINE/NIMBA : la SMFG présente ses études environnementales et sociales

Dans le cadre de l’exploitation des  gisements de fer du mont Nimba,  une rencontre entre le département des mines et de la géologie et la  la société  des mines de fer de Guinée (SMFG) s’est tenue, ce vendredi 7 février, à Conakry. A l’ordre du jour, l’état d’avancement  du projet minier, notamment  l’étude d’impact environnemental et social  de la SMFG.

Pour la circonstance, Jamison Suter, Directeur  en charge des questions  environnementale et  sociale de  la SMFG  explique que  depuis 12 ou 15 ans, des études poussées sur certaines espèces notamment les chimpanzés,   les  crapauds  vivipare, les sauves-souries et  beaucoup d’autres espèce sont menées : «  nous allons procéder à minimiser tout impact au maximum. » Quand l’exploitation commence, dit-il,  la société prévoit des lumières dirigées et  la minimisation  des explosions pour que les animaux qui vivent dans la vallée ne soient pas perturbés. Il ajoute : « nous allons minimiser le bruit pour ne pas faire peur aux animaux qui veulent se déplacer d’un lieu à un autre, nous allons aussi éviter de perturber la galerie des sauves-souries. »

Pour sa part,  Mamadi Youla PDG de la société  indique les  avantages de l’exploitation du mont Nimba dans le cadre du contenu local : « il s’agit  de créer des emplois et de promouvoir l’essor économique de la région,  en  promouvant une large gamme d’opportunités économiques e locales. L’exploitation de ce site doit se faire en respectant les standards les plus élevés ».

 De son côté, le Secrétaire  général du ministère des mines,   Sadou Nimaga  se félicite du redémarrage de ce projet.

A lire  J'AWARDS: la première dame confirme sa présence à l'Acte III

Balla Yombouno