EDUCATION : le SLECG dans l’optique d’une nouvelle stratégie

Le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a tenu son Assemblée générale hebdomadaire, ce samedi 8 février 2020.  Dans les échanges, la menace de grève des 11  centrales de l’USTG  en guise de soutien au SLECG est vivement appréciée. A l’occasion,  le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah s’en est pris au gouvernement d’Ibrahima Kassory Fofana. Lisez !

« On ne peut pas remplacer un enseignant gréviste. Les conventions ratifiées par la Guinée l’interdissent. Mais, c’est la conséquence de nommer à des postes stratégiques des incompétents, des gens qui ne sont pas intelligent. Ecoutez Mory Sangaré !  A Labé, il dit aux enseignants grévistes dont les salaires sont gelés, de voter pour la nouvelle constitution. Quelle intelligence !

 Si jusqu’à la semaine prochaine nous n’avons pas nos salaires, nous allons changer de stratégie.»

Hawa Bah

A lire  Amadou Salifou Kébé entérine le retrait des commissaires de l'opposition