Les gardes pénitentiaires suspendent leur grève

Si ce n’est pas encore la résolution définitive de la crise, c’est du moins un début de dénouement de celle-ci. Le débrayage déclenché ce mardi matin par le personnel pénitentiaire semble avoir été pris au sérieux. En tout cas, selon le porte-parole des grévistes que nous avons eu au téléphone, la grève est suspendue. Suspendue mais non encore levée, parce que pour le moment, à leurs revendications, les autorités ne répondent que par des engagements.

Selon Mamady 2 Camara, le porte-parole des grévistes, après l’annonce du débrayage, le général Ibrahima Baldé, Haut-commandant de la gendarmerie nationale est venu en négociateur. Par rapport à un certain nombre de revendications, il a pris des engagements. C’est le cas en particulier pour le point relatif à la reprise de la formation de commune de base. “Pour ce faire, il a invité  tous les agents qui étaient en formation au camp de Kalia  et qui étaient rentrés chez eux à se retourner dès demain mercredi à 10h pour  continuer leur formation”, Par ailleurs, nous explique également Mamady 2 Camara, le général Baldé a promis aux agents qu’une leur formation terminée, ils seront gradés.

Il est à préciser qu’outre la formation, les autres points de revendication des gardes pénitentiaires portaient sur l’attribution des grades, la régularisation de la situation des bénévoles, l’institution de la prime de stage de formation et l’application du statut particulier du personnel pénitentiaire et de régime juridique des Etablissements pénitentiaires.

Balla Yombouno 

A lire  TRIBUNE: quand Bourema Condé a perdu une autre occasion de se taire