Un groupe de femmes proteste à Kaloum

Ce n’est pas une foule particulièrement impressionnante. Mais à Kaloum, ça a valeur de symbole. En cette première journée de reprise de la série de manifestations du Front national pour la défense de la constitution, un groupe de femmes est sorti crier sa colère et fait part de sa protestation contre le régime du président Alpha Condé, en plein cœur de Kaloum. Au quartier Manque pas, nous précise-t-on.

Selon un citoyen que nous avons joint sur place, les revendications que criaient les femmes sont hétéroclites. Elles font tout à la fois allusion à la grève des enseignants qui perturbe l’éducation de leurs enfants qu’à la crise actuelle autour de la nouvelle constitution. « Ça suffit, on en a marre », scandaient-elles entre autres. Quelques-unes s’en prenaient plus directement à Alpha Condé dont elles dénonçaient les velléités de violation de son engagement. « Ce n’est pas ce qu’on s’était dit. Deux mandats, c’est ce autour de quoi on s’était entendus, et non trois », a lancé une d’entre elle, en face d’un agent des forces de l’ordre.

Selon nos informations, cette manifestation s’inscrit dans le cadre de l’appel à manifestation du Front national pour la défense de la constitution (FNDC) pour ce mercredi 12 et demain jeudi 13 février. « Il était prévu que nous manifestions tous, mais nous les jeunes (garçons), les forces de l’ordre ont tendance à nous arrêter. C’est pourquoi nous, nous sommes dans le quartier. Face aux femmes, les services de sécurité utilisent juste le gaz lacrymogène », nous confie ainsi un jeune qui devait être du groupe des protestataires, mais qui pour des raisons de sécurité, avoue se terrer quelque part.

A lire  ECONOMIE EN FRANÇAIS FACILE : l’inflation, qu’est-ce que c’est ?

La rédaction