Ledjely.com
Accueil » LOLA: la contribution de l’APEAE, la goutte d’eau qui fait déborder le vase au lycée moderne
Actualités Guinée Forestière Societé

LOLA: la contribution de l’APEAE, la goutte d’eau qui fait déborder le vase au lycée moderne

On ne peut pas dire que les responsables du lycée moderne de Lola soient bien inspirés. Autrement, ils ne se hasarderaient pas à réclamer la contribution de l’APEAE par ces temps de crise, où les cours dans les écoles restent paralysés par une grève qui dure depuis plus d’un mois. En tout cas, leur manœuvre de ce lundi matin, c’est toute la ville qui en a ressenti les conséquences, avec la tension qui y a régné à la suite de la descente des élèves dans la rue.

Pourtant, dans cette ville de la région forestière, ce lundi s’annonçait comme ordinaire. Les élèves du lycée moderne ont rallié leur établissement, avec l’espoir qu’ils seraient effectivement soumis à l’évaluation programmée par leurs responsables. Seulement, selon le correspondant de l’AGP que notre correspondant a joint sur place, en lieu et place de cette évaluation, on leur a plutôt demandé de verser la contribution de l’Association des parents d’élèves et amis de l’école (APEAE). Une somme fixée à 40.000 GNF, précise notre informateur. Ce qui a eu le don d’irriter les élèves qui, au-delà du fait qu’ils s’estiment avoir été floués, en avaient gros sur le cœur du fait de la grève qui perturbe les cours depuis des semaines. Pour toute réponse, les élèves, à leur tour, « ont demandé le retour de leurs professeurs dans les salles de classe », nous explique le correspondant de l’AGP.

A lire  LEGISLTIVES : ARENA, la révélation !

Puis, dans la foulée, ils jettent des pierres en direction desdits responsables, avant de descendre en masse dans la rue et d’y ériger de nombreuses barricades.

Alertées, les forces de l’ordre sont intervenues et, dans un premier temps, ont essayé de convaincre les protestataires de rejoindre leurs domiciles. Ces derniers allant outre cette doléance, des tirs de grenades lacrymogènes ont retenti à travers la ville. Et la tension a régné au moins durant une bonne heure. Mais selon les dernières nouvelles qui nous sont rapportées, un calme précaire est revenu sur place. Avec quelques interpellations à la clef.

De N’zérékoré, Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Tél:+224622783505

Articles Similaires

N’ZÉRÉKORÉ/COVID-19 : les autorités sanitaires font le point sur la gestion de l’épidémie dans la région

LEDJELY.COM

PRESIDENTIELLE 2020 : l’UPDG étudie la possibilité d’accompagner un des partis en lice

LEDJELY.COM

MISE AU POINT : « Je ne suis le journaliste de personne ! » (Oumar Kateb Yacine)

LEDJELY.COM

GUINEE : le FNDC analysé sous le prisme du Républicanisme de Philip Pettit

LEDJELY.COM

PRESENTATION DU RAPPORT D’AUDIT DU FICHIER ELECTORAL : la colère de Cellou Baldé de l’UFDG

LEDJELY.COM

CAMPAGNE ELECTORALE : le port de masques ignoré à N’zérékoré

LEDJELY.COM
Chargement....