Ledjely.com
Accueil » CARBURANT/N’Zérékoré : des autorités militaires et administratives citées dans la disparution de près 20 milles litres
A la une

CARBURANT/N’Zérékoré : des autorités militaires et administratives citées dans la disparution de près 20 milles litres

Abus de pouvoir, extorsion, détournement… les vendeurs de carburant au marché noir de Diéké ne manquent pas de superlatifs pour dénoncer l’opération de perquisition qui vise leur business depuis le 13 février dernier. Au total 22 779 litres de carburant leur appartenant ont été saisis par les autorités. Avec l’appui du député du parti au pouvoir, Amadou Damaro Camara, ils n’ont réussi à récupérer que 3000 litres. Les 19 000 autres  »coulent » toujours entre le camp militaire, la douane et le gouvernorat de la région.   

Après plusieurs démarches auprès des autorités sous-préfectorales et régionales, sans gain de cause, les jeunes vendeurs de carburant de Diéké  ont finalement saisi l’honorable Amadou Damaro Camara, en séjour dans la contré. « Il a mené des négociations en notre faveur », admet M Soumaoro, un des vendeurs de carburant.

Cependant, Vakaba Sangaré, de son coté,  déplore le fait que plus de 80% de la quantité de carburant saisi ne leur soit pas restitué : « le camp militaire nous a restitué 14 fûts dont la moitié est vide et 26 bidons de 20 litres dont 10 sont également à sec. Donc en tout, on a reçu que  3000 litres sur les 22 779 .» Or, Hawa Dieng, vendeuse de carburant au marché noir de Diécke depuis 15 ans, dit avoir perdu, à  elle seule, 3 800 litres.

Dans la région, tout le monde  conjoncture  sur la destination des 19 000 litres qui manquent. Unanimement, les 18 jeunes vendeurs de carburant de Diéké expliquent : «  il n’y a pas de stations d’essence dans la préfecture de Yomou y compris la zone Diéké. Nous nous ravitaillions souvent au Libéria. Mais ce pays est en crise et les frontières sont fermées. C’est ainsi que nous nous sommes tournés vers N’zérékoré. » Malheureusement, dit-il, leurs stocks ont été saisis au niveau des différentes stations de la ville de N’zérékoré, par les services de sécurité sur instruction des autorités régionales.

Selon eux,  sur les  22 779 litres, plus 17 900 ont été déposés au camp militaire de N’zérékoré. Une autre quantité a été envoyée à la douane.

Selon une source proche du dossier, le sous-préfet de Diécke, le lieutenant colonel Man Kolet Condé  a un signé un document avec les autorités  de la région pour l’utilisation d’une quantité de carburant dans le cadre du processus électoral. Sollicité, Kolet Condé se défend : « ce papier est de nul effet.»

Selon une information complémentaire, le Ministère de l’Administration du territoire a sommé le gouverneur de N’zérékoré de rembourser la totalité du carburant saisi.  Contacté, Mohamed Ismaël Traoré n’a pas voulu répondre à nos questions.

De N’zérékoré, Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Tél:+224622783505

Articles Similaires

MOUNTAGA KEITA : « la Guinée n’est pas un scandale, mais une aberration »

LEDJELY.COM

KANKAN : accusé de gestion opaque, le maire de Karifamoriah se défend

LEDJELY.COM

CHAN 2021 : entrée en matière idéale pour le Syli de Lappé Bangoura

LEDJELY.COM

URGENT : Alpha Condé dévoile une partie de son gouvernement

LEDJELY.COM

NOUVEAU CAS DE DÉCÈS DE DÉTENU : le FNDC exige une enquête internationale sur « la pratique de la torture et d’autres méthodes secrètes d’élimination dans les prisons guinéennes »

LEDJELY.COM

L’ÉLEVAGE RATTACHÉ AU MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE : « Je pense que c’est une bonne chose », dit Moussa Para Diallo

LEDJELY.COM
Chargement....