KANKAN : le film de la fête de la journée du 8 mars

A l’instar de l’ensemble du pays, la journée internationale des droits des femmes a été célébrée, ce dimanche 8 mars 2020, à Kankan. C’est Hadja Nantou Chérif, coordinatrice nationale du RPG AEC qui a présidé la cérémonie avec, à ses côtés, les autorités locales. Plusieurs associations et groupements de femmes, en plus des travailleuses de l’administration publique,  ont participé au défilé.

A lire  VILLE DE N'ZEREKORE: le maire plie devant les religieux

C’est par une marche  pour la paix que la célébration à commencé.  En fil indien, les femmes sont parties du  rondpoint de Komarala pour passer à la devanture de l’Université Julius Nyeréré pour se rendre à la maison des jeunes.  Où de nombreuses autres femmes dansaient au rythme des chansons dédiées à la junte féminine.

 « Cette  journée internationale des droits des femmes est l’occasion de réclamer l’égalité », indique Aminata Berete, inspectrice régionale de l’Action sociale, de la Promotion féminine et de l’Enfance. Pour elle, il est temps de faire le point sur les progrès accomplis  dans le cadre de l’émancipation des femmes et de combler les lacunes qu’elles subissent.

A lire  KINDIA/JUSTICE : le nouveau procureur prend fonction

 Pour sa part, Hadja Nantéin Chérif, coordinatrice nationale du parti au pouvoir souligne que des actions d’émancipation des femmes sont visibles sur le terrain avec  notamment la MUFFA et autres initiatives en faveur de la couche féminine. Toutefois, elle admet : « le combat de la femme guinéenne doit continuer ».

De son coté, Hawa Condé, responsable résidente de l’UNFPA à Kankan a noté : « les femmes et les filles travaillent plus et gagnent moins.  Elles subissent diverses formes de violence tant dans les domiciles que dans les lieux publics ». L’année 2020, selon elle, constitue l’occasion inespérée de susciter une action d’envergure mondiale pour parvenir à l’égalité des sexes et au respect des droits fondamentaux des femmes : «  il faut juguler le fossé existant entre hommes et femmes ».

A lire  N’ZEREKORE : l’abattoir … incriminé

Notons que cette célébration a été mise à profit par le maire de la commune urbaine  pour faire la promotion de la nouvelle constitution.

Depuis Kankan Michel Yaradouno pour Ledjely. com

Tel:629 997 057