SLEEG : Aboubacar Soumah met en garde contre le remplacement des enseignants grévistes

SLEEG : Aboubacar Soumah met en garde contre le remplacement des enseignants grévistes

L’Assemblée générale hebdomadaire du Syndicat libre des enseignants et chercheurs Guinée (SLEECG) de ce 7 mars 2020 était consacrée à l’éventuel recrutement de nouveaux enseignants à la fonction publique, en remplacement des enseignants grévistes. Une perspective qu’Aboubacar Soumah, le secrétaire général du SLECG exclut de manière absolue. Quitte à en découdre avec ceux qu’on amènerait remplacer les actuels enseignants.  

A lire  VIOLENCES CONJUGALES EN GUINEE : les femmes, victimes banalisées

Au cours de son intervention, le leader syndical a notamment regretté la tendance qu’ont, selon lui, les autorités, à politiser toutes les revendications désormais. « Quand tu revendiques c’est la politique, quand tu dis la vérité c’est pareil…On dit que nous grevons pour soutenir le FNDC, alors que le FNDC nous a trouvé dans ce combat. Depuis 2017, nous réclamons les 8 millions GNF », rappelle à ce sujet Aboubacar Soumah.

De même, il flétrit les informations tendant à faire croire que les cours ont repris dans les écoles. C’est de la désinformation, selon lui. « Tant qu’il y a un enseignant gréviste, la grève sera maintenue », lance-t-il dans la foulée.

A lire  SANOYAH-KM36 : un conducteur passé à tabac par les forces de l’ordre

Enfin, au sujet de l’éventuel remplacement des actuels grévistes par de nouveaux qu’on recruterait exprès pour cela, Aboubacar Soumah donne une consigne à ses camarades de lutte. « J’invite tous les enseignants de réagir conformément aux menaces. Recensez  tous les éléments qui viendront vous remplacer, on va s’occuper d’eux… ils n’ont qu’à nous arrêter tous et nous enfermer », leur enjoint-il en effet.

Hawa Bah