GUINEE : un cas suspect de Coronavirus détecté à Siguiri

Après l’annonce, plus tôt dans la matinée de ce vendredi 13 mars 2020, du premier cas confirmé de coronavirus en Guinée, il est désormais d’un autre cas suspect à Siguiri, en Haute Guinée, dans le nord du pays. Il s’agirait dans ce dernier cas, d’un travailleur de la compagnie minière, Société AshantiGold de Guinée (SAG).

A lire  COVID-19: deux nouveaux cas en Guinée

Rentré il y a 12 jours des Philippines où il a passé ses congés, il présenterait une forte fièvre, avec jusqu’à 43°C.

Ne voulant prendre aucun risque, les autorités l’auraient mis dans une ambulance pour Conakry en vue d’examens plus poussés et éventuellement d’une prise en charge plus adéquate.

A lire  SANTE/SIDA : le groupe Bolloré sensibilise son personnel

Bien sûr, si ce deuxième cas venait à se confirmer, cela décuplerait l’inquiétude et l’anxiété chez bon nombre de Guinéens. D’autant que les souvenirs douloureux laissés par le passage de l’épidémie à virus Ebola sont encore frais dans les mémoires.

En tous les cas, les autorités n’entendent pas croiser les bras. D’ores et déjà, hier soir le président Alpha Condé avait rendu publiques un certain nombre de mesures dans le sens notamment du renforcement du contrôle à l’endroit des personnes entrant sur le sol guinéen, surtout si elles arrivent de pays affectés par la maladie. De même, ce matin, dans une rencontre avec les élus locaux, le gouverneur de la ville de Conakry, le général Mathurin Bangoura,  a annoncé l’interdiction de tout regroupement excédant 100 personnes. Au-delà, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) devrait, dans la prochaines heures, annoncer d’autres mesures en phase avec la réalité qui prévaut désormais.

La rédaction