Coronavirus : le plan et le coût de la riposte, selon l’ANSS

Près de 300 milliards GNF, c’est le coût de la réalisation du plan de riposte établi contre coronavirus. La planification a été effectuée et amendée le 15 février dernier. L’Agence  nationale de sécurité sanitaire  a révélé ce montant à l’occasion d’une conférence de presse tenue ce  samedi 14 mars 2020.

Selon les informations recueillies auprès des responsables de l’ANSS, les 300 milliards GNF rentrent dans le cadre de la construction de 4 laboratoires à l’intérieur du pays, précisément à N’Zérékoré,  Kankan, Labé et Boké, et de la réhabilitation des moyens de transports. A date, plus de 168 personnes sont en observation pour 14 jours, 227 autres ont retrouvé leur liberté. «  Il y a un seul cas confirmé et 4 cas douteux que nous avons traités. Ils ont été testés négatifs », explique Dr Sakoba keita, directeur de l’ANSS.

Plus loin, il annonce le renforcement de la surveillance au niveau des points d’entrée : «  pour le moment nous avons commencé par 5 points d’entrée : deux à Conakry, un à Boffa et deux autres à Labé. Dans les prochains jours, d’autres points seront mis en place, notamment à Sambailo ».  Aussi, il  notifie l’augmentation de la disponibilité de lits  qui passe de 73 à 400.

A noter que le  629 995 656 est le numéro disponible pour alerter les services sanitaires. Un autre numéro de 3 chiffres est attendu dans les 24 heures.

Hawa Bah

A lire  ADMINISTRATION LOCALE : le MATD et COGINTA signent une convention de partenariat