Politique

RPG-ARC-EN-CIEL : l’assurance de retour

Contrairement à la semaine dernière, l’Assemblée générale hebdomadaire du RPG-arc-en-ciel de ce samedi était empreinte d’un peu plus de sérénité et même d’assurance. Cette fois, il ne s’agissait pas de chasse aux taupes ou de dénonciation de militants de cinquième colonne. Le double scrutin ayant été reprogrammé au dimanche 22 mars 2020, le parti présidentiel qui entrevoit sa prochaine victoire, se prépare à la célébration. D’autant qu’avouent ses responsables, l’opposition n’étant pas de la compétition, le boulevard est grand ouvert.

[irp]

Piaffant d’impatience, c’est d’abord M’bany Sangaré qui rappelle les ultimes consignes à l’endroit du parti et de ses différents démembrements. « Il ne reste qu’une  semaine pour que le RPG  ait sa nouvelle Assemblée, une semaine pour  que la Guinée ait une nouvelle constitution si le peuple de Guinée est d’accord ; et je sais que le peuple de Guinée  est d’accord.  Donc, la tâche  qui nous  revient à nous les responsables, aux sections, aux comités de base, aux responsables  des secteurs est de faire en sorte que ces élections puissent se tenir  sur toute l’étendue  du territoire national  et qu’elles soient sécurisées et apaisées,  pour  que le 23 mars au petit matin, le rassemblement  du peuple de Guinée  soit déclaré vainqueur », déclare-t-il.

La victoire, le secrétaire permanent du parti, Sékou Condé, n’en doute pas une seule seconde. « Ce que je dirais à nos responsables, militants, sympathisants et surtout les personnes qui viennent d’adhérer  au parti, c’est que c’est élections, nous les remporterons. Si vous vous rappelez, j’ai dit on à un boulevard ouvert devant le RPG.  Nous  allons gagner ces élections  et nous les gagnerons », lance-t-il, serein.

[irp]

Toutefois, il donne les dernières directives en vue notamment d’un massif le 22 mars prochain: « pratiquement, nous avons cinq jours de campagne  du 15 au 20 mars 2020. Pendant ces cinq jours  de campagne, à quoi nous devons nous atteler ? Il faut apprendre à  nos militants qui ne savent pas encore  voter, inviter ceux qui n’ont  pas encore  leurs cartes  d’électeurs à tout faire pour les récupérer ».

Puis,  de la part à l’acte, il a séance tenante montré aux militants comment ils doivent voter pour la liste nationale, au scrutin uninominal et au référendum constitutionnel.

Balla Yombouno 

 

Articles Similaires

RATOMA: Mouctar Diallo renonce malgré lui

LEDJELY.COM

UFR: le Conseil national des jeunes dément des démissions en son sein

LEDJELY.COM

Le FNDC programme deux nouvelles journées de protestation

LEDJELY.COM
leo. consequat. sed tempus efficitur. ut vel, elit. Sed eget