Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : des remous à Gbaya après l’interpellation d’un jeune cultivateur
A la une Guinée Forestière Societé

N’ZÉRÉKORÉ : des remous à Gbaya après l’interpellation d’un jeune cultivateur

A Gbaya, district de  la sous-préfecture de Samoé, plusieurs citoyens   sont descendus dans la rue, ce mardi 17 mars 2020. Ils ont barricadé pendant un bon moment  la route nationale N’zérékoré-Beyla. À l’origine, l’interpellation du jeune Mamady kourouma par  la gendarmerie départementale de N’Zérékoré.

Sur place, Koly Daniel Théa, maire de la commune rurale de Samoé, explique : « l’interpellation du  jeune fait résulte d’un problème domaniale entre lui et un autre citoyen. »  Selon lui, Mamady kourouma avait une fois porté plainte contre un certain Para au Conseil de district, puis à la mairie de Samoé : «  ils ne se sont pas compris et nous  les avons transférés à la justice. » Le tribunal, selon lui, a statué à l’époque en faveur de Mamady kourouma.

  Quelques temps après le verdict de la justice, poursuit le maire, le même  Para est parti désherber la même parcelle : « Mamady kourouma s’est fâché et est venu encore se plaindre au conseil de district. Para, n’a pas répondu à l’invitation du conseil. » Du coup, Mamady kourouma  a encore saisi la justice, à la convocation de laquelle, Para  à refuser de donner suite.

« A la surprise générale,  c’est Para qui va, lui aussi, porter  plainte contre Mamady kourouma à la gendarmerie départementale », raconte une source proche du conseil de District. A son tour, ajoute-t-elle, Mamady  a refusé de répondre à la convocation : « et aujourd’hui, à 4 heures du matin les agents de la gendarmerie ont fait une descente musclée au  village  pour procéder à l’interpellation de kourouma ».

Pour la jeunesse de Gbaya, les frères de Mamady Kourouma  sont complices de la combine dont il est victime. « Ils l’en veulent pour avoir mené, il y a un bon moment,   un mouvement de jeunes  visant à évincer son grand frère, Athanase kourouma, ex-chef du village», explique Thomas Koulemou, responsable de la jeunesse. Pour lui, l’ancien chef du village et sa bande ont organisé l’interpellation de Mamady Kourouma. «  Nous voulons que notre frère soit soigné et que justice soit rendue », dit-il.

Au tribunal de première instance de N’Zérékoré, le dossier est en cours d’examen. Et le procureur Sidiki kanté promet de sévir : « tout agent  impliqué dans cette interpellation à 4 h connaîtra la rigueur de la loi. »

Il faut signaler que Mamady kourouma, bastonné et blessé lors de cette interpellation est admis à l’hôpital régional pour des soins.

De N’Zérékoré Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Tél:+224622783505

Articles Similaires

URGENT : le président de la CAF suspendu cinq ans par la Fifa pour détournements de fonds

LEDJELY.COM

DECLARATION DE BIENS : Alpha Condé persiste et signe

LEDJELY.COM

INTERDICTION DE MANIFESTATIONS : « le FNDC ne saurait obéir… »

LEDJELY.COM

L’armée éthiopienne menace d’assiéger la capitale du Tigré

LEDJELY.COM

22 NOVEMBRE 1970. Il y a 50 ans, la Guinée faisait l’objet d’une « agression portugaise »

LEDJELY.COM

Le président Alpha Condé inaugure le siège social de la BNIG

LEDJELY.COM
Chargement....