LABE (TATA) : l’imam raconte les jets de lacrymogène dans la mosquée

Ce dimanche 22 mars 2020, à la tombée de la nuit, alors que les fidèles étaient réunis dans la mosquée de Tata, dans la commune urbaine de Labé, des agents de maintien d’ordre y ont fait une descente et ont jeté des grenades lacrymogènes dans l’enceinte du lieu de culte. S’il n’y a pas eu de pertes en vie humaine, les fidèles ont néanmoins inhalé la fumée ocre du gaz. En outre, selon de nombreux citoyens, les mêmes agents auraient incendié des motos qui étaient garées dehors. Ce matin, notre envoyé spécial est allé à la rencontre de l’imam, El Hadj Mamadou qui raconte ce qu’il a vécu.

A lire  Le FNDC "scandalisé" par la circulaire du Bâtonnier de l'ordre des avocats

Suivez cette vidéo

Ibrahima Kindi BARRY