N’ZEREKORE : le bilan passe à 4 morts

A N’zérékoré, le bilan des affrontements enregistrés hier au quartier Bellevue, en marge des élections législatives couplées au référendum constitutionnel, s’alourdit. Ce matin, une source sécuritaire nous avons joint sur place nous rapporte que 4 corps dont 2 calcinés ont été retrouvés au milieu des ruines. Les corps ont été transportés à la morgue de l’hôpital régional.

A lire  MEDIAS : menace par Kiridi Bangoura, un journaliste réplique

Il nous est cependant impossible de recouper ces informations auprès des autorités qui refusent obstinément de se prononcer. “Je n’ai de compte à rendre qu’à mon ministre“, a même confié le Directeur de l’hôpital régional à un confrère basé sur place. L’hôpital régional, quant à lui, est ceinturé par des agents de l’Unité de sécurisation des élections (USSEL) qui en bloque l’accès aux citoyens ordinaires.

A lire  CENTRAFRIQUE : la paix à quel prix ?

En raison du climat terreur et des menaces de représailles, plusieurs citoyens de Bellevue se sont réfugiés à Galaye, un village situé à plus de 5 km de la commune urbaine de N’zérékoré. Toutefois, des renforts acheminés des préfectures voisines seraient venus prêter main forte aux services de sécurité, en passe d’être débordés par les événements.

La rédaction