N’ZEREKORE : le triste bilan de la folle journée d’hier

La ville de N’zérékoré aura été particulièrement affectée par les violences qui ont émaillé le double scrutin de ce dimanche 22 mars. On a déjà relevé l’attaque et l’incendie des bureaux de vote installés dans l’enceinte de l’université. Plusieurs objets dont des véhicules et des motos également incendiés à l’occasion.

A lire  C’est parti pour les assises de Donghol Touma

Mais au-delà, on déplore un mort, de nombreux blessés par balle et des cas d’incendie de bâtiments,  dont des lieux de culte. C’est le cas de l’église protestante située au quartier Dorota. Par ailleurs, la nuit d’hier à ce matin, les habitants des quartiers de Nakouyakpala, Mohomou, Gbangana, Dorota,   Belle-Vue l’ont passée, la peur au vente. En effet, les tirs y ont retenti toute la nuit.

A lire  TROISIEME MANDAT : l’ambassadeur russe franchit le rubicond

Pendant ce temps, depuis hier la centralisation des résultats du double scrutin se déroulent se fait à l’intérieur du camp Béhanzin de la 4ème région militaire.

Niouma Lazare Kamano