CULTURE/MUSIQUE : Manu Dibango, 2ème chanteur victime du coronavirus

Le saxophoniste camerounais et légende de l’afro-jazz,  Manu Dibango a tiré sa révérence à l’âge de 86 ans. L’information est donnée ce mardi 24 mars 2020. Tout comme le célèbre chanteur  congolais des années 90, Aurélien Miatsonama alias Aurlus Mabélé, il est victime du coronavirus.

Manu Dibango s’est fait connaitre dans le monde  de la musique  en 1972 à travers un tube planétaire, Soul Makossa. Le titre phare fut un hymne pour l’équipe de foot du Cameroun à l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations à l’époque. Attirant les DJ new-yorkais,  ce morceau fera le succès aux États-Unis. Manu Dibango accusera même Michael Jackson de plagiat sur un titre de l’album « Thriller » avant qu’un accord financier soit trouvé.

Depuis, sa vie se résume autour du Jazz. Dans les années 90, il enregistre un album de reprises des plus grands tubes africains Wakaafrika, un voyage de Dakar à Cape Town. Youssou N’Dour, Salif Keita, Angélique Kidjo, Peter Gabriel y participent. Et peu avant la world musique, il a mis sur le marché du disc   de nombreux autres albums. Avant sa mort, il en avait à son actif plus de 40.

IKB

A lire  COLONEL ISSA : le gouvernement se rétracte en douce