DOUBLE SCRUTIN: les Etats-Unis expriment leur inquiétude

Après la France et l’Allemagne, ce sont les Etats-Unis qui, à leur tour, se prononcent sur le double scrutin de dimanche dernier. Le pays de l’Oncle Sam condamne tout d’abord les violences qui ont émaillé la journée électorale. A propos, les Etats-Unis demandent expressément aux autorités guinéennes de faire des enquêtes sur ces violences et de publier dans les meilleurs délais les résultats des investigations. Sur le double scrutin lui-même, la première puissance du monde dit partager la préoccupation de la communauté international au sujet du processus de l’enrôlement électoral et de l’absence de dialogue politique autour de la nouvelle constitution. Deux problèmes que le gouvernement n’a pas “réglés”, disent les Etats-Unis.

A lire  N’ZEREKORE : l’opposition réplique aux propos du gouverneur

Ci-dessous l’intégralité du communiqué

Les États-Unis Condamnent la Violence et Expriment leur Inquiétude à l’Egard du vote du 22 Mars en Guinée

Les États-Unis expriment leurs vives inquiétudes face à la violence qui a entouré le vote en Guinée le 22 mars, et condamnent fermement toutes les exactions. Nous demandons au gouvernement guinéen d’enquêter de manière rapide et transparente sur tous les décès liés aux manifestations et aux élections, que les résultats de ces investigations soient rendus publics dès que possible. La communauté internationale s’est déclarée vivement préoccupée par le processus d’enrôlement électoral, et par l’absence de dialogue public sur la nouvelle constitution que le gouvernement de guinéen a manqué de régler. Nous partageons ces préoccupations.

A lire  GUINEE : pourquoi dire non à Alpha Condé ?

Les États-Unis sont un ami et un soutien indéfectible de la Guinée sur son chemin vers la démocratie et le développement depuis son indépendance en 1958. Nous continuerons à soutenir les objectifs de la Guinée pour renforcer sa démocratie et assurer la prospérité de tous ses citoyens.