Le FNDC promet de ne reconnaître “ni la constitution, ni les institutions issues de la mascarade électorale”

Même si le scrutin référendaire a pu se tenir le dimanche dernier, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) n’entend pas abdiquer. C’est ainsi qu’au cours d’une conférence de presse que ses principaux leaders ont conjointement animée ce mercredi au siège du Parti des démocrates pour l’espoir  (PADES), le Front anti-nouvelle constitution annonce ne pas reconnaître la nouvelle constitution et les institutions qui en découleront. Ce, parce qu’à ses yeux, le double scrutin du 22 mars n’a été qu’une “mascarade”. 

A lire  MATOTO: Kalémodou Yansané au domicile de Koumandian Keïta