COVID-19/MOSQUEES: un vendredi pas comme les autres !

Exif_JPEG_420

A Conakry la quasi-totalité des mosquées sont restées fermées, ce vendredi 27 mars 2020. Beaucoup de musulmans se sont acquittés de leurs prières  dans leurs maisons. Cet état de fait résulte des  mesures prises par les autorités pour éviter la propagation du COVID-19.

 «  Depuis que je suis imam de cette mosquée en 1994, je n’ai jamais entendu qu’une mosquée est fermée à cause d’une maladie », déclare El hadj Amadou Barry, imam de la mosquée sénégalaise.  Toutefois, il demande aux fidèles de respecter la décision du président : « ça doit être pour notre bien être. En tout état de cause, il y a  des catégories de personnes qu’il ne faut désobéir : ta mère, tes beaux parents, ton maître et ton dirigeant. »

Pour sa part, El hadj Oury Bella, résidant à Simbaya Gare n’apprécie pas la manière dont leur mosquée  a été fermée : « la mesure devrait rentrée en vigueur à partir de minuit. Mais,  dès que l’information est passée, au lieu de l’annoncer au public après la prière de  (20h), ils n’ont même pas accepté que l’on rentre.  Ils ont fermé la mosquée sur le champ. »

Rappelons que le COVID-19 est en Guinée depuis le 13 mars dernier. A ce jour,  on dénombre 8 cas confirmés et plus de 1000 contacts.

Hawa Bah

A lire  Le nouveau code des marchés publics validé à Conakry