N’ZEREKORE: la Société civile et les médias s’unissent pour barrer la route au Covid-19

La Guinée vient de notifier son 9ème cas confirmé de coronavirus. Autant dire que la tendance est à la hausse. Aussi, au niveau du pays, la riposte se met en place. Ainsi, à N’zérékoré, la SARICOVID-19, une synergie composée des acteurs de la société civile et des médias, met en place un mécanisme avec des actions précises et concrètes pour prévenir contre la pandémie qui, désormais inonde le monde. 

A lire  FRANCE: Patrick Devedjian, la première personnalité politique à mourir du Coronavirus

S’adressant aux opérateurs de téléphonie, aux médias, aux professionnels de la pharmacie et à la société civile, le mécanisme est ainsi libellé:

  1. Les Opérateurs de téléphonie

Utiliser des tonalités sur COVID – 19  comme messages sous forme vocale que les clients reçoivent quand ils émettent ou reçoivent des appels. Ces messages d’informations et de sensibilisation peuvent êtres dans différentes langues locales en boucle et la langue officielle.

  1. Les medias

Les messages d’informations et de sensibilisation sur COVID-19 dans différentes langues locales en boucle et la langue officielle du pays. A cet effet :

  • Pour les sites ou médias en ligne: des courtes vidéos ou audio sous forme d’annonce que les lecteurs reçoivent quand ils ouvrent un article et en le lisant ;
  • Pour les TV: des courtes vidéos sous forme de publicité avant, pendant et après les journaux ou émissions ;
  • Pour les Radios : des courts messages en audio sous forme de publicité avant, pendant et après les journaux ou émissions.
  1. Les professionnels de la pharmacie

Il faut regretter actuellement dans bon nombres de pharmacies la flambée des prix de tous les produits (désinfectants, gel hydrologique, eaux de toilette,…) destinés à l’hygiène corporelle et milieu de vie. Ce qui nous ramène à la proposition à l’endroit du monde pharmaceutique qui suit:

  • Pour l’hygiène : la réduction systématique des prix des produits (désinfectants, gel hydrologique, eaux de toilette,…) destinés à l’hygiène corporelle ou l’environnement, à défaut vendre au même prix d’avant pandémie pour qu’ils soient à la portée des populations pendant cette crise qui est à la fois sanitaire, économique/financière et sociale;
  • Pour les personnes atteintes des maladies d’infection respiratoire et dont le système immunitaire est affaibli : réduire considérablement les prix des produits de traitement de ces malades à défaut de les offrir gratuitement.
  1. Les organisations de la société civile
  • Faire la distribution des kits sanitaires dans les zones péri urbaines et rurales ;
  • Le suivi de l’utilisation des kits sanitaires ;
  • L’information et la sensibilisation (communication interpersonnelle, focus groupe, causerie éducatives, visite à domicile etc.

Pour tous ces différents cas de prévention (Opérateurs de téléphonie, Médias, Professionnels de la pharmacie,…), les gouvernants et les partenaires (techniques et financiers) doivent envisager des accords de subvention avec chaque catégorie donnée en fonction du rôle qui lui est dévolu.