COVID-19 : la Guinée totalise désormais 16 cas dont un premier cas communautaire

Ce dimanche 29 mars, le rythme de progression de la pandémie du Covid-19 s’accélère de manière inquiétante en Guinée. En effet, pour la première fois, 7 cas sont notifiés du même coup. Ce qui fait passer le nombre de cas confirmé de 9 à 16 en 24 heures. Or, ce n’est pas le seul indice inquiétant. Il y a aussi que pour la première fois, un cas communautaire est notifié, c’est-à-dire une contamination entre deux personnes vivant sur le sol guinéen. Selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire, ces derniers cas font partie d’un groupe de 21 personnes qui avaient été soumises au test.

A lire  GUINÉE/COVID-19 : des tradipraticiens pensent avoir trouvé un remède

C’est vrai que suivant la définition de la communauté internationale, c’est un cas communautaire. Parce dans ce cas précis, la contamination n’a pas lieu par le canal d’une personne ayant séjourné dans un pays touché. C’est entre deux collègues de service dont l’un était un cas confirmé“, admet tout d’abord Dr. Sakoba Keïta. Qui nuance néanmoins: “toutefois, je voudrais que l’on sache que communautaire ne veut pas dire ici que c’est un citoyen ordinaire de Boulbinet ou de Teminetaye qui l’a passé à son voisin. Tous les deux sont des employés de l’ambassade de France“.

A lire  MAFANCO : le procès des opposants à la nouvelle constitution reporté

Dans tous les cas de figure, le Directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSS) invite à la responsabilité des uns et des autres, notamment dans l’observation stricte des gestes barrières et des mesures préconisées dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

La rédaction