LUTTE/COVID-19 : les autorités de Kankan se réveillent !

Le préfet et  le maire de Kankan   ont échangé ce jeudi 2 avril 2020 avec les 27 chefs de quartiers  de la commune urbaine. Au menu,  les stratégies à appliquer  pour faire respecter les mesures  nécessaires à la prévention  du COVID -19. Récemment,  un cas suspect  enregistré dans la région  a provoqué une psychose dans la cité de Nabaya.

A lire  N’ZEREKORE : l’Association des tailleurs fête son anniversaire

«  Fouillez dans vos quartier et fermez tous les bars, maquis et restaurants qui s’entêtent qui ne respectent pas les mesures éditées par les autorités »,  ordonne Aziz Diop, préfet de Kankan, aux responsables locaux.  Il indique que même les inhumations doivent se faire sans trop de monde. Selon lui,  le couvre-feu  instauré dans le pays ne fait pas de distinction : «  si un de nous est pris au delà de 21heure, il subit la rigueur  de  la loi.  Dites-ça  à vos citoyens. »

Dans la même optique, Mory Kolofon Diakité, maire de la commune urbaine  ajoute : « alertez les autorités quand vous constatez un étranger dans vos quartiers.  Il n’ y a plus de matchs de gala . Celui qui acceptera cela dans sa juridiction verra l’autorité en face.  Nous n’avons pas de moyens pour lutter contre le coronavirus,  alors  éviter-le ».

A partir de cette nuit,  indique commissaire Sanoh, les agents de sécurité commencent la patrouille : « toute personne qui sera appréhendée  s’expose à la loi.  Nous avons tout ce qu’il faut pour faire  respecter le couvre-feu. »

Au nom de ses collègues, Ibrahima Kalil chérif, chef de quartier de Dalako  promet : «  à partir de maintenant, aucun citoyen ne fera ce qu’il veut.  Nous serons là pour veiller à l’application des différentes mesures ».

Depuis Kankan

Michel Yaradouno pour le djely. Com

Tel: 620 997 057