COVID-19 : le ministre de la Santé redoute la rupture d’extracteurs d’oxygène

Faudrait-il, dans le cadre de la lutte contre le COVID-19,  craindre  une rupture d’extracteurs  d’oxygène en Guinée.  La question préoccupe le ministre  en charge de la Santé et de l’hygiène publique, Rémy Lamah.

De passage à l’hôpital Donka où il a constaté une  pléthore de candidat au test de dépistage du COVID-19, ce mardi 7 avril 2020, le ministre de la santé a vertement déclaré : «  On n’a que 2500 extracteurs . Les pays qui fabriquent ces kits de prélèvement sont en difficulté.  Si ce stock  fini, comment on va faire ? » Avec un ton sec et désespéré, il ajoute : « si vous n’avez pas de symptômes,  restez isoler chez vous durant 14 jours  ».

A date, le pays compte  144 cas confirmés , sans compter leurs contacts. Après  cette déclaration de Rémy Lamah, un vent glacial teinté de désespoir s’est emparé des présents.  Beaucoup de personnes ont même quitté le lieu sans  faire  leurs tests.

Hawa Bah

A lire  BATAILLE ANTI-TROISIEME MANDAT : une lutte entre le « bien et le mal », selon Dr. Ousmana Kaba