Elie Kamano réagit : « le PGSD n’existe que quand il y a Elie Kamano »

Déclaré  déchu de la tête du Parti guinéen de la Solidarité et de la Démocratie (PGSD),  le reggae man Guinéen, Eli Kamano  vient de réagir.  Pour  lui, cette nouvelle  est une tempête dans un verre d’eau. Lisez !

«  Le problème  existe entre la vice-présidente et moi , pas entre le parti et moi. Le PGSD n’existe que quand il  y a Elie Kamano. C’est elle qui s’agite un peu partout par ce que j’ai quitté le FNDC. Elle pense que je ne devrais pas quitté ce mouvement. Pour elle, je  ne suis qu’un mouton de panurge. Elle considère le parti comme une Association de famille. Or, elle n’a rien fait pour le parti, même 1 GNF elle n’a pas donné. On a implanté le parti partout. On a mobilisé des gens de l’intérieur et de l’extérieur qui ont investi de l’argent. On a fait toute l’étendue du territoire.

A lire  RTG : le classement de RSF au cœur de la journée de la presse

Aujourd’hui, puis qu’on ne  partage plus les visions du FNDC, on a décidé de notre retrait du mouvement. On a convoqué un congrès dans ce sens. A l’occasion,   elle  nous a dis d’aller chercher un autre agrément, qu’elle reprend le sien. Mais elle oubli que l’agrément dont elle parle est avec  moi. J’ai le règlement intérieur  et le PV  avec moi.  Ils ont été authentifiés par un notaire.

D’ailleurs  j’ai été élu président de ce parti par un congrès.  Je n’ai pas été nommé.  Elle ne peut pas me destituer. Tout ce qu’elle fait aujourd’hui, c’est un coup de pied dans l’eau. Quand j’en ai parlé à mon avocat, il s’est mis à rire… »

Gilles  Mory C