Ledjely.com
Accueil » KANKAN : voir Milo et… pleurer !
A la une Societé

KANKAN : voir Milo et… pleurer !

Jadis bijou de la région, le fleuve Milo -qui traverse la ville de Kankan- a perdu son charme. Il est même menacé de disparition. En cause, les activités humaines.  

« C’est ici qu’on faisait tout, le linge, les rencontres amicales et beaucoup d’autres choses », se souvient Thérèse Toupou, âgée d’une soixantaine d’années. Elle a passé toute sa vie au bord du fleuve Milo. Et se rappelle de ses avantages pour les populations riveraines : « étant un affluent du fleuve Niger, Milo permettait aux petits  navires  de rentrer à Kankan.»  Une autre dame  affirme que le Milo était un patrimoine  très prisé: « de nombreux amoureux fréquentaient le fleuve pour se baigner, se promener ou se recrée ».  Aujourd’hui, déplore-t-elle, cette image est un lointain souvenir.  En plus  du fait que les bordures du fleuve sont devenues des dépotoirs d’ordures, plus de 10 sites d’exploitation artisanale  d’agrégats et de fabrique de brique sont répertoriés le long du Milo. Et plus de mille Briquetiers y travaillent régulièrement.  « Les  briques  sont  d’abord brulé avant de les mettre sur le marché.  Donc, plusieurs personnes sont dans la chaine de production », explique un responsable d’une briqueterie.  Qui admet que leur activité a des  conséquences sur  l’environnement.

Interrogé, Ibrahima kalil keita, sociologue et environnementaliste,  explique : «  l’écosystème est fortement attaqué  par les activités humaines.  Ceci provoque la pousser du désert. Et aujourd’hui, le fleuve Milo en prend un sérieux coup ».  Pour lui, chacun  se doit d’être responsable : « des campagnes de reboisement  sont organisées  mais les résultats ne sont pas satisfaisants. Les citoyens ont  des  habitudes qui impactent négativement notre écosystème. » Il ajoute que la pluviosité est totalement  perturbée dans la région.

Au bureau  des éco-gardes personne ne souhaite commenter la situation.

Depuis Kankan

Michel Yaradouno pour le djely. Com

Tel: 620 997 057

Articles Similaires

Le Musée national de Sandervalia, comme un jardin à l’abandon !

LEDJELY.COM

COVID-19 : la réouverture sécurisée des écoles est effective à Kankan avec l’appui de l’UNICEF

LEDJELY.COM

INTERDICTION DES MANIFESTATIONS EN GUINEE : ce qu’en pense le député Aly Kaba, le chef de file du RPG à l’Assemblée nationale

LEDJELY.COM

DES OPPOSANTS PHOTOGRAPHIÉS AVEC LA MENTION ‘COMPLOT’ : « C’est inadmissible », estime le ministre Damantang

LEDJELY.COM

INSÉCURITÉ : une nouvelle attaque armée à Kankan

LEDJELY.COM

LA GUINÉE ET SES DOULEURS POLITIQUES : une triste répétition de l’histoire

LEDJELY.COM
Chargement....