COVID-19 / MESURES ADDITIVES : des réactions mitigées à N’zérékoré

A N’zérékoré, dans le sud du pays,  les mesures additives annoncées par le chef de l’État contre le COVID-19,  sont diversement accueillies.  Alors que certains dénoncent le caractère excessif de  ces nouvelles dispositions, d’autres par contre conseillent le réajustement des prix  ou la gratuité des masques.

Interrogé, Mohamed kourouma, citoyen, indique  se félicite de la décision des autorités de rendre obligatoire le port de masque. Toutefois, il déplore : « avant,  les  masque étaient vendus à 500 GNF. Aujourd’hui, sur nos marchés, ils coûtent  5000 GNF. »  Pour lui, imposer l’utilisation des masques doit être accompagné  par des mesures, notamment la subvention des kits. Aussi, il  trouve  trop élevé, les 30.000 GNF d’amende imposée aux contrevenants.

Pour sa part,  Diallo Alpha Oumar  indique : « le prix unitaire des masques ne peut pas permettre aux pauvres citoyens d’en acheter régulièrement”.

De N’ZÉRÉKORÉ, Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour ledjely.com

Tél:+224622783505

A lire  Le Groupe de la Banque mondiale soutient la riposte à la pandémie de COVID-19 (coronavirus) dans 100 pay