Ledjely.com
Accueil » Kankan/Marché : les denrées hors de prix
A la une Société

Kankan/Marché : les denrées hors de prix

Dans les trois marchés de la commune urbaine, à quelques jours du mois de ramadan, les prix des produits de grande consommation grimpent progressivement. Les commerçants justifient cette flambée par la fermeture des frontières. Au grand dam des populations.

« Il y’a  quelques jours, on achetait le sac de riz Ciao à 285.000 GNF, aujourd’hui on vient me dire qu’il est à 310 »,  dénonce Aminata Cissé, résidente au quartier Korialén, après un tour au  marché Dibida. Il ajoute que   le  sac de riz blanc qui se négociait à 240.000, coûte désormais 250.000 GNF.

Pour renchérir,  Abdoulaye Magassouba, venu s’offrir un sac de riz en prélude au mois de ramadan, déclare : «  au moment où il est recommandé d’être plus proche de Dieu, à travers  des actes de générosité, c’est  la période choisie par  les commerçants pour augmenter les prix des denrées

Sollicité, Amdou Bah, commerçant au marché Sogbè, se défend : « nous ne sommes pas producteurs de riz, nous achetons les marchandises dans des pays lointains. Avec la fermeture des frontières, tout est devenu cher. Nous sommes obligés d’augmenter un peu ».

L’augmentation des prix de concerne pas que le sac de riz.  Selon Amara Sidibé, le paquet de thé  vert, habituellement vendu à 1000 GNF, est passé à 1500 GNF : « on l’a l’impression que l’État ne contrôle rien dans ce pays ».

Depuis Kankan

Michel Yaradouno pour le djely. Com

Tel: 620 997 057

Articles Similaires

COTE D’IVOIRE : une rencontre, une comédie

LEDJELY.COM

CONAKRY : des inondations dans plusieurs quartiers suite à des pluies diluviennes

LEDJELY.COM

NONGO : un bar très connu sommé d’arrêter toute activité

LEDJELY.COM

Foniké Menguè retourne en prison, après son évacuation sanitaire à Ignace Deen

LEDJELY.COM

FARANAH : une (autre) candidate accouche en plein examen du BEPC

LEDJELY.COM

COVID-19 : l’état d’urgence sanitaire prorogé de trois mois

LEDJELY.COM
Chargement....