Ledjely.com
Accueil » Le FNDC exige la libération de Foniké Menguè et de Cécé Loua
A la unePolitique

Le FNDC exige la libération de Foniké Menguè et de Cécé Loua

Logo FNDC

Nous vous l’annoncions précédemment, Cécé Loua, membre de l’UFR et responsable de la coordination régionale du FNDC de N’zérékoré a été mis aux arrêts ce vendredi 24 avril 2020, à son domicile, sis à Lansanayah. Et le même jour, c’est Oumar Sylla dit Foniké Menguè, en charge de la Mobilisation du mouvement anti-troisième mandat qui se faisait déférer à la Maison centrale de Coronthie, à la suite de son arrestation le 17 avril 2020. Eh bien, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) qui continue à dénoncer une instrumentalisation de la crise sanitaire liée au Covid-19 à des fins politiques, exige la libération de ses deux responsables et au-delà de tous ses membres encore en détention. 

[irp]

COMMUNIQUE N°101

La Guinée est plus que jamais devenue un pays de non droit où les lois de la République sont foulées au sol à longueur de journée.

Malgré le contexte sociopolitique et sanitaire très préoccupant, les arrestations arbitraires sont devenues monnaie courante sur l’ensemble du territoire national. Ces arrestations concernent particulièrement les leaders et membres du FNDC dont le seul tort a été de se prononcer contre l’usurpation du pouvoir par un groupe d’affairistes sans foi ni loi qui dirige notre pays.

Le camarade Oumar Sylla dit Foniké Manguè, Responsable de la mobilisation du FNDC qui était en détention illégale depuis le vendredi 17 avril vient d’être placé sous mandat de dépôt ce vendredi 24 avril 2020, sous prétexte de diffusion de fausses informations suite à son passage dans une émission radiophonique où il a dénoncé les cas de violations des droits de l’homme en Guinée.

En ce même vendredi 24 avril, le camarade Cécé Loua, membre de la Coordination régionale du FNDC à N’zérékoré a été également arrêté à son domicile à Conakry et conduit vers une destination inconnue.

[irp]

Ces différentes arrestations arbitraires et sans véritable fondement dénotent de la volonté du Gouvernement de profiter de la crise sanitaire pour continuer à dérouler son plan machiavélique de confiscation de pouvoir. Cela constitue une menace à la quiétude sociale et une provocation de trop à l’égard du FNDC.

Le FNDC se réserve le droit de se défendre, de réagir contre tous ces agissements d’un pouvoir complètement désemparé et qui est pleinement conscient de sa chute imminente.

Nous exigeons la libération sans délai de nos deux leaders qui viennent d’être incarcérés, mais également celle de l’ensemble des membres du FNDC qui se trouvent dans toutes les prisons du pays et qui sont volontairement exposés au risque de contamination au Covid-19 par le régime de M. Alpha Condé.

[irp]

Le FNDC prend à témoin l’opinion nationale et internationale de l’instrumentalisation de cette grave pandémie à des fins politiques et des actes criminels de M. Alpha Condé et de son clan qui seront les seuls responsables de toute infection d’un membre du FNDC au Covid-19 suite à ces arrestations et détentions arbitraires.

Ensemble Unis et Solidaires, nous vaincrons.

Conakry, le 25 avril 2020 

Articles Similaires

Kankan : un membre de la délégation spéciale jette l’éponge

LEDJELY.COM

Justice : Yaya Kairaba Kaba prohibe les « décolletés, faux-cils et ongles »

LEDJELY.COM

SONAP : la ‘’construction de nouveaux dépôts pétroliers’’, la priorité de Moussa Cissé

LEDJELY.COM

Conakry : une importante quantité de la drogue Kush saisie par les services spéciaux

LEDJELY.COM

Maintien de “Bill Gates” en prison : “c’est un acharnement”, proteste son avocat

LEDJELY.COM

Musèlement de la presse : les acteurs vont demander une rencontre avec le général Doumbouya

LEDJELY.COM
Chargement....