Ledjely.com

Accueil » CONTROLE DU PORT DES MASQUES : deux militaires échappent de justesse à un lynchage à N’zérékoré
A la une Guinée Forestière Société

CONTROLE DU PORT DES MASQUES : deux militaires échappent de justesse à un lynchage à N’zérékoré

Ce matin, deux militaires ont failli se faire lyncher par une foule en colère dans la commune urbaine de N’zérékoré. La scène s’est déroulée précisément au marché d’huile de Mohomou. Les deux militaires pourchassaient un taxi-motard et une passagère qui ne portaient pas les masques dont le port est rendu obligatoire depuis le 18 avril dernier. Malheureusement, la course poursuite s’est soldée par un accident avec à la clé une blessure au front pour la dame que transportait le taxi-motard. Ce qui a énervé les autres conducteurs de taxi-moto qui étaient dans les parages et qui a failli coûter leurs vies aux deux militaires.

[irp]

Si la mesure du port obligatoire des masques passe pour pertinente aux yeux des populations dans son ensemble, par contre beaucoup dénoncent les abus dont se rendent coupables ceux qui sont en charge de veiller à son application. Si c’est généralement à la police que cette tâche incombe, il y a que tous ceux qui sont en uniforme se consentent concernés parce qu’ils peuvent empocher les 30.000 GNF de contravention exigibles de tous les contrevenants.  Ainsi, dans la matinée de ce lundi 27 avril, ce sont deux militaires qui se sont mis à pourchasser un conducteur de taxi-moto et sa passagère qui ne portaient pas les masques.

Seulement, dans cette chasse à l’homme à moto, le jeune conducteur de taxi moto perd l’équilibre et finit sa course par terre. La passagère, une dame dans la quarantaine, est sérieusement blessée au front. Inacceptable pour les jeunes taxi-maitres. En colère, ils menacent de se rendre justice. Mais ils n’ont pas le temps d’exécuter leur menace. Car, entre temps, était arrivé un agent de l’unité de la protection civile qui a transporté dans l’ambulance la dame blessée à l’hôpital régional et les deux jeunes militaires au camp Béhanzin.

[irp]

Admise à l’hôpital régional de N’zérékoré, la dame dont l’identité ne nous a pas été communiquée, reçoit des soins intensifs dans la salle des urgences.

Niouma Lazare Kamano pour ledjely.com

Tél:+224622783505

Articles Similaires

CONCERTATIONS NATIONALES : des acteurs de médias réagissent après la rencontre avec le CNRD

Ledjely.com

Les acteurs culturels réclament un des leurs à la tête du département de la Culture

Ledjely.com

PALAIS DU PEUPLE : les acteurs culturels expriment leurs préoccupations au CNRD

Ledjely.com

Un corps sans vie découvert à Dixinn-Landréah

LEDJELY.COM

ENTA : deux trains entrent en collision, un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

CEDEAO : quand la Guinée fait les frais de la « peur » des coups d’Etat

LEDJELY.COM
Chargement....