Ledjely.com
Accueil » C’est parti pour le 2ème passage de la campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal
A la une Publireportage

C’est parti pour le 2ème passage de la campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal

Pour réussir son plan d’élimination du tétanos dans le pays d’ici à 2021, le gouvernement guinéen a lancé la deuxième campagne de vaccination visant les femmes âgées de 15 à 49 ans. 

Malgré les progrès enregistrés en matière de vaccination, l’élimination du Tétanos Maternel et Néonatal (TMN) demeure encore un défi de santé publique pour beaucoup de pays. La Guinée n’en fait pas exception. Selon l’enquête démographique de santé (EDS) réalisée en 2018, seulement 59 % de femmes ont reçu des doses suffisantes de vaccins antitétaniques pour protéger leur naissance du tétanos néonatal et 41 % des femmes restent encore non protégées.

Saa Momory KOUNDOUNO
Les officiels venus assurer le lancement du 2è tour de la campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal.

Pour faire face à cette situation, le gouvernement a élaboré en 2018, un plan d’élimination du tétanos dans le pays qui s’étend sur la période de 2019 jusqu’en fin 2021 avec l’appui de l’UNICEF. Le but de ce plan est de réduire l’incidence du tétanos à moins de 1 cas/1000 nouvelles naissances dans chaque district en référence aux objectifs du plan d’action mondial pour les vaccins. C’est dans cette dynamique que le Ministère de la Santé a lancé le mercredi, 04 mars 2020, le deuxième passage de la campagne de vaccination contre le TMN.

Lançant cette campagne de vaccination au nom du Ministre de la Santé, Dr Sékou Condé, Secrétaire général dudit Ministère, dira que l’objectif de ce deuxième passage est de toucher au moins 1 731 001 filles et femmes ciblées dans les 23 districts à hauts risques. Pour y parvenir, le département a cette fois changé de stratégie : « L’objectif est certes ambitieux, mais il est tout à fait réalisable. Pour ce faire, la stratégie utilisée va consister à la vaccination à des points fixes choisis de commun accord avec les agents de santé, les autorités sanitaires et communautés à la base. Dans ce cas, les vaccinations vont avoir lieu dans les postes de santé, les centres de santé, les sites de proximité identifiés au niveau des quartiers, des districts, des secteurs, des établissements sanitaires et universitaires », explique le Dr Sékou Condé.

Saa Momory KOUNDOUNO
Dr Sékou Condé, Secrétaire général du Ministère de la santé prononçant son discours de lancement de la campagne au nom du Ministre de la santé.

Le tétanos est mortel surtout pour les nouveau-nés dans les 28 jours qui suivent l’accouchement. L’on se rappelle, en 2016, environ 2,6 millions d’enfants dans le monde sont morts durant leur premier mois de vie, soit 46 % des décès d’enfants de moins de 5 ans. Et chaque jour, ce sont 7 000 nouveau-nés qui décèdent de causes multiples dont le tétanos néonatal, souligne Pr Georges Alfred KI-ZERBO, Coordinateur Résident du Système des Nations Unies en Guinée par intérim et Chef de file des Partenaires techniques et financiers. Le Représentant de l’OMS a aussi dans son mot, souligné que l’organisation de cette campagne de vaccination a été rendue possible grâce à la synergie d’actions des partenaires, en appui au Ministère de la Santé. Il a remercié en particulier l’UNICEF pour avoir mobilisé environ 2,185 000 USD pour les campagnes de vaccination de 2019 et 2020.

Pour prévenir cette maladie appelée « tueur silencieux », le vaccin est le moyen le plus sûr et le plus efficace. Mieux, il offre le meilleur rapport coût/bénéfice pour la santé individuelle et communautaire et constitue un investissement sûr dans le capital humain qui est précieux pour l’avenir d’un pays, ajoute-t-il.

Saa Momory KOUNDOUNO
Pr Georges Alfred KI-ZERBO, Coordinateur Résident du Système des Nations Unies en Guinée par intérim et Représentant Résident de l’OMS.

Aminata Touré, Maire de la commune de Kaloum a réitéré l’engagement de ses services dans cette campagne afin qu’elle atteigne les personnes ciblées, notamment les filles et les femmes âgées de 15 à 49 ans. « Nous serons à vos côtés pour le suivi de cette campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal en ce qui concerne notre commune. Nous vous donnons l’engagement d’être à vos côtés et de prendre tout ce qu’il faut comme dispositions. Nos services seront là pour mener à bon terme cette vaccination ».

Même volonté affichée par le gouvernorat de la ville de Conakry à travers son directeur de cabinet représentant le Gouverneur. Dr Moundjou Chérif a invité les responsables locaux à s’impliquer activement dans la réussite de cette campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal. « Notre devoir est de vous accompagner pour accéder aux chefs de quartiers, chefs secteurs ici présents, mais également aux filles et femmes concernées par la vaccination, pour leur dire que c’est encore une nouvelle occasion qui leur est offerte afin que la future mère, la mère et l’enfant tirent profit de l’élimination du tétanos car immunisées ».

Saa Momory KOUNDOUNO
Mme Aminata Touré, Maire de la commune de Kaloum.

Pour accompagner ce deuxième passage de la campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal, les acteurs du secteur privé ne sont pas restés en marge. C’est le cas de Afriland First Bank dont le Directeur général, Guy Laurent FONDJO, a promis de mobiliser les femmes avec lesquelles travaille sa banque et son institution de microfinance MUFFA (Mutuelle Financière des Femmes Africaines) et MC2 (Mutuelle Communautaire de Croissance).

« Afriland First Bank, ici solennellement, s’engage à accompagner le PEV à mobiliser non seulement les 100 mille mutualistes du pays à travers MUFFA et MC2, mais à travers également toutes leurs familles afin que toutes les femmes enceintes puissent recevoir la dose de vaccin ».

Saa Momory KOUNDOUNO
Les femmes venues assister au lancement du 2è tour de la campagne de vaccination contre le tétanos maternel et néonatal.

Il s’est également engagé à soutenir le Programme Élargi de Vaccination (PEV) dans les efforts de mobilisation de l’ensemble des acteurs du secteur privé, tout en faisant un plaidoyer auprès de ses collègues Directeurs de banques afin que le secteur banquier soutienne les efforts en faveur de la vaccination.

Saa Momory KOUNDOUNO
Guy Laurent FONDJO, Directeur général de Afriland First Bank en Guinée

Durant 6 jours, les agents vaccinateurs ont été déployés sur les sites identifiés pour permettre aux filles et femmes de 15 à 49 ans d’accéder au vaccin antitétanique. Au total 1,660, 378  filles et femmes en âge de procréer ont été vaccinées contre le tétanos maternel et néonatal dont 466,390 ont reçu leur première dose et 1,193,988 leur deuxième dose.

Saa Momory KOUNDOUNO

Articles Similaires

MARCHÉ SANOYAH-KM36 : une odeur de poissons pourris provenant de camions frigorifiques étouffe les riverains

LEDJELY.COM

KANKAN : ces enfants qui cherchent eux-mêmes leurs fournitures scolaires…

LEDJELY.COM

MENA : une campagne de sensibilisation pour le retour massif des élèves à l’école

LEDJELY.COM

GBESSIA-PORT1 : plusieurs maisons et leurs contenus partis en fumée !

LEDJELY.COM

CONAKRY : FITIMA au secours d’une trentaine d’enfants en situation d’handicap

LEDJELY.COM

A la rencontre de Marietou Diallo, une jeune femme active dans la culture maraîchère

LEDJELY.COM
Chargement....