Ledjely.com
Accueil » KM36 : le port des masques banalisé
A la une Actualités Santé Societé

KM36 : le port des masques banalisé

Alors que le président de la République vient à peine d’annoncer une distribution gratuite des masques dont le port est obligatoire depuis le 18 avril dernier, l’application de cette mesure tend à se banaliser de la part de bon nombre de citoyens. C’est notamment le constat que dresse notre reporter qui s’est promené à l’intérieur du marché du km36, point d’entrée principal de la capitale guinéenne.

Plutôt grand, le marché refoule du monde. Mais paradoxalement, certains gestes barrières commencent à disparaître. En dépit d’une campagne de sensibilisation pourtant intense. D’une part, les vendeuses, derrière leurs étals, ne s’embarrassent pas du port des masques. Il en est de même qui, une assiette de marchandises sur la tête, se promènent le long de la route pour proposer des choses à acheter aux passagers. D’autre part, une seconde catégorie de ces mêmes vendeuses, ont bien les fameux masques. Mais au lieu de les nouer autour de la bouche et du nez, les accrochent  au cou.

Et pour justifier le refus de les porter, certaines évoquent le fait qu’elles sont étouffées. « Quand je viens au  marché, j’ai la peine de porter le masque parce que ça m’empêche de respirer dans la foule », se justifie une d’entre elles. Une autre n’en voit la nécessité. « Je suis seule derrière ma marchandise et un mur me sépare des autres vendeuses. Donc, ce n’est pas la peine de le porter », argue-t-elle. Elle assure tout de même : « néanmoins, je me lave les mains ».

Promenant son regard du côté des bar-cafés, notre reporter constate que de ce côté non plus, le port des masques  n’est pas de rigueur. Mais il s’y ajoute que dans ces cafés, la distanciation sociale n’est pas non plus observée. « Quand je suis là je ne porte pas le masque parce que ni la police, ni la gendarmerie ne viendra me chercher ici car je ne suis dans la rue », avoue un des clients de ces cafés.

Balla Yombouno

Articles Similaires

PRESUME DETOURNEMENT : « il est impératif que la justice ouvre une enquête sérieuse », exige la PCUD

LEDJELY.COM

ETHIOPIE : des centaines de morts lors d’un massacre au Tigré

LEDJELY.COM

ACCUSATIONS DE DÉTOURNEMENTS DE FONDS PUBLCS : Guineenews persiste et signe !

LEDJELY.COM

ALLEGATIONS DE DETOURNEMENTS DE FONDS PUBLICS : le gouvernement prend la défense de Zenab Nabaya Dramé et interpelle la HAC

LEDJELY.COM

KANKAN : le corps sans vie d’un enfant de 4 ans retrouvé dans un puits

LEDJELY.COM

Accusée d’avoir détourné plus de 200 milliards de francs guinéens, Zenab Nabaya Dramé répond : « Je n’ai rien à me reprocher »

LEDJELY.COM
Chargement....