Ledjely.com
Accueil » KANKAN : la conduite des taxi-moto, un recours trompeur pour les diplômés sans emploi
A la une Actualités Haute-Guinée Société

KANKAN : la conduite des taxi-moto, un recours trompeur pour les diplômés sans emploi

C’est aujourd’hui à une véritable explosion du phénomène de taxi-moto que l’on assiste dans la commune urbaine de Kankan. Un nouveau mode de transport généré en particulier par le chômage grandissant dans le pays. En effet, généralement, ce sont des diplômés sans emploi qui, en désespoir de cause se rabattent sur ce métier pour ne pas vivre dans l’oisiveté. Notre correspondant régional qui s’est intéressé à eux nous rend ici compte de leur dépit et de leurs récriminations vis-à-vis de l’Etat. Des récriminations que Karamo Condé, enseignant chercheur à l’Université Julius N’yéréré de Kankan trouvent compréhensibles.  

[irp]

Karifa Touré a la trentaine révolue. Quand nous l’avons croisé au marché Sogbè, il avait le visage trempé par la sueur. Mais occupé à trouver le prochain, il ne semblait pas s’en préoccuper outre mesure. Diplômé de chimie, il fait le taxi-moto depuis sa sortie de l’université. Un métier dont il n’est pourtant pas fier. « C’est regrettable de faire plus de 20 ans d’études et se retrouver à conduire un taxi-moto », peste-t-il.  « Cela veut dire que les études n’ont aucune importance en Guinée », poursuit celui qui avoue pourtant qu’il est bien obligé de faire le taxi. Obligé notamment par la dette morale qu’il croit avoir vis-à-vis des parents. « Nos parents ont tout fait pour nous. De notre naissance à la fin de nos études, ils nous ont soutenus. C’est le moment de leur venir en aide, à notre tour », explique Karifa.

Bernard Millimono, lui, est linguiste de formation. Mais il conduit aussi un taxi-moto et pense que c’est là le reflet d’un dysfonctionnement de la société guinéenne. D’ailleurs, il formule quelques recommandations en vue de corriger la situation. « Il faut faire la promotion de la compétence, encourager les partenaires à investir dans le pays, encourager les initiatives privées et mettre à la retraite les personnes qui ont atteint l’âge d’aller à la retraite et ainsi recruter de nouveaux fonctionnaires », plaide Millimono.

Le désarroi de ces jeunes, Karamo Condé alias ‘’Enfant noir’’, dit le comprendre. Directeur du service de communication et enseignant au département de Sociologie à l’université Julius N’yéréré, il explique la précarité dans laquelle ils se trouvent piégés. « Quand l’acteur social fait une prise de conscience, se rend compte de son rôle et de ses responsabilités vis à vis de ses parents, face aux contraintes de la vie et voulant éviter la déviance, il entreprend tout ce qui lui permet de se prendre plus ou moins en charge, d’où la conduite des taxis-motos », fait-il remarquer. Pour autant, il insiste bien sur le fait que les jeunes conducteurs sont pris dans un engrenage duquel ils sortent difficilement. « Avec ce travail, vous avez toujours les petites monnaies mais ce n’est pas consistant, vous oubliez le plus souvent la recherche du vrai emploi et vous êtes à la merci du monde », analyse le chercheur.  Qui par conséquent prodigue des conseils : « se former et bien se former, promouvoir l’auto emploi et du vrai, se rendre dans les OSC pour des stages et les pratiques ».

[irp]

Pour donner la mesure de l’ampleur que le phénomène de taxi-moto a prise à Kankan, il convient de noter que la préfecture compte sept centrales syndicales de taxis-motos dont chacune revendique plus de 500 conducteurs à majorité élèves, étudiants ou diplômés.

Depuis Kankan Michel Yaradouno pour ledjely.com

Tel: 620 997 057

Articles Similaires

GRÈVE DES HUISSIERS DE JUSTICE : une nouvelle rencontre prévue ce mercredi avec le ministre Mory Doumbouya

LEDJELY.COM

Dr Mohamed Lamine Diallo explique pourquoi c’est auprès de sa direction qu’il faut s’acquitter de la Zakat

LEDJELY.COM

CONAKRY : un béret rouge accusé de tentative de viol sur une mineure

LEDJELY.COM

LIBERTÉ DE LA PRESSE : la Guinée 109e sur 180 pays évalués

LEDJELY.COM

KINDIA : des jeunes, en colère après la mort d’un conducteur de taximoto, barricadent la route

LEDJELY.COM

Sidya Touré dénonce la banalisation de la violence en Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....