Ledjely.com
Accueil » ARRESTATION DE LEADERS DU FNDC A N’ZÉRÉKORÉ : Me Salifou Béavogui apporte des précisions…
A la une Actualités Guinée Forestière Politique

ARRESTATION DE LEADERS DU FNDC A N’ZÉRÉKORÉ : Me Salifou Béavogui apporte des précisions…

Si les faits pour lesquels certains responsables de l’antenne régionale du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) de N’zérékoré sont arrêtés et détenus en prison n’étaient pas encore connus, leur avocat vient de faire tomber le masque. En séjour à Kankan où les opposants à une nouvelle constitution sont détenus, leur avocat a été joint au téléphone par notre correspondant régional à N’zérékoré.

Me Salifou Béavogui, membre du collectif des avocats du FNDC, apporte des précisions sur la mission que ses confrères et lui effectuent sur place. « Depuis le jeudi dernier, 7 mai 2020, mes collègues et moi séjournons à Kankan où on a eu à rencontrer nos clients. On a pu les assister et les défendre devant le pool de juges d’instruction de N’zérékoré en charge du dossier. En ce qui concerne les chefs d’accusations, il y a un groupe qui est poursuivi pour complicité. C’est le cas notamment de Fassou Goumou, Cécé Loua et Elysé Kolié. Un autre groupe est poursuivi pour des faits de meurtres, incendie volontaire, coups et blessures volontaires, attroupement, troubles à l’ordre public… Les sieurs Fassou Goumou, Cécé Loua et Elysé Kolié sont pris pour complices de ce deuxième groupe », indique-t-il.

Parlant des conditions de détention et de l’état de santé de ses clients, Me Salifou Béavogui est plutôt rassurant. « Il faut tout d’abord remercier le régisseur de Kankan qui a réservé à nos clients une détention humaine, conforme aux réglementations dans les maisons d’arrêt. Ils ne sont pas maltraités. Leur état de santé est plus ou moins acceptable. Même pour Fassou Goumou qui était inquiétant, son état s’améliore beaucoup et est acceptable », souligne-t-il.

Au nombre de quarante-quatre, ces militants du FNDC ont été arrêtés en lien avec les violences meurtrières qui ont endeuillé la ville de N’zérékoré à l’occasion des élections législatives couplées au référendum sur la nouvelle constitution le 22 mars dernier, et les jours suivant. Fassou Goumou et ses coaccusés ont été déportés à Kankan, créant une vague d’indignations dans la capitale de la Guinée forestière.

Une manifestation de jeunes, programmée pour le 4 mai dernier à N’zérékoré pour réclamer leur libération, a été annulée après l’intervention des autorités à travers la notabilité.

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional pour LeDjely.com à N’zérékoré

Tél: +224622783505

Articles Similaires

JEUX OLYMPIQUES DE TOKYO 2020 : Fatoumata Yarie Camara s’incline face à la Japonaise Risako Kapai

LEDJELY.COM

Selon Dr. Sakoba Keita, 50% des fonctionnaires guinéens qui ont refusé de se faire vacciner ont été infectés par le Covid-19

LEDJELY.COM

SAKOBA KEITA : « Le couvre-feu risque d’être ramené à 21h »

LEDJELY.COM

HAUSSE DU PRIX DU CARBURANT : « Ça accentue la pauvreté », dit un citoyen de Kankan

LEDJELY.COM

AUGMENTATION DU PRIX DU CARBURANT : réactions de quelques citoyens de Conakry

LEDJELY.COM

« Les populations ont longtemps été grugées par les chauffeurs », admet un syndicaliste

LEDJELY.COM
Chargement....