Ledjely.com
Accueil » KANKAN/ÉLECTRICITÉ : plusieurs quartiers de la ville retombent dans le « tour-tour »
A la une Actualités Haute-Guinée

KANKAN/ÉLECTRICITÉ : plusieurs quartiers de la ville retombent dans le « tour-tour »

Alors que la chaleur, le Ramadan et les mesures prises suite à l’instauration de l’état d’urgence sanitaire en Guinée pour limiter la propagation du COVID-19 se font sentir dans le quotidien de la population, la fourniture de la ville de Kankan en électricité devient un sérieux problème pour les citoyens du Nabaya, en dépit de l’arrivée récemment de dix nouveaux groupes électrogènes dont la mise en service peine à être effective. Conséquence, plusieurs quartiers de la commune urbaine replongent dans la desserte du courant électrique par intermittence, connue sous l’appellation « tour-tour », favorisant la montée de l’insécurité dans la ville, rapporte le correspondant régional du Djely.

Il y a quelques mois, des jeunes de la commune urbaine de Kankan s’étaient organisés en collectif pour défendre les habitants de la ville auprès des autorités locales afin d’y améliorer la desserte en courant électrique. Les différentes actions (manifestations, plaidoyers) menées par ces jeunes ont permis l’obtention de dix nouveaux groupes électrogènes pour renforcer la capacité de production de la société Electricité de Guinée (EDG). L’arrivée de ces groupes électrogènes avait suscité beaucoup d’espoir chez les citoyens de Kankan qui croyaient ainsi pouvoir tourner la sombre page des délestages. Malheureusement, l’espoir a été de courte durée. Car ces nouveaux moteurs ne sont toujours pas mis en service ; et l’électricité devient une denrée rare dans les foyers. Une situation que déplorent les citoyens interrogés par Ledjely.com.

Au quartier Sogbè, M. Lamine Condé, enseignant, fustige ces coupures d’électricité. « C’est incompréhensible et inadmissible que la deuxième ville du pays ait cette image. Pas de courant la journée. Et la nuit, c’est le tour-tour avec des coupures incessantes », dénonce-t-il.

Vendeuse de glaces au marché Sogbè, M’mah Sira, entourée de ses enfants en pleine activité de fabrication du jus de gingembre, dit être déçue par les autorités. « Cette ville fait tout pour le président de la République. Quand il vient ici, nous sortons sous le soleil. Mais le résultat de plusieurs années de gestion laisse à désirer dans le secteur de l’électricité », estime la mère de famille.

Un jeune leader de la ville qui a requis l’anonymat et que nous avons joint au téléphone n’exclut pas l’idée de nouvelles manifestations après la pandémie du coronavirus. « Si rien n’est fait d’ici la fin du coronavirus, nous n’excluons pas l’idée de nous faire entendre », menace-t-il.

À la direction régionale d’EDG à Kankan, les explications données sont les mêmes. « Nous n’avons pas de nouveau problème. C’est toujours la vétusté de nos groupes accompagnée de la chaleur. Quant à l’installation et la mise en service des nouveaux groupes électrogènes, tout dépend des autorités de Conakry. Pour le moment, elles ne m’ont rien dit. Nous restons à leur écoute », indique M. Camara, directeur de la société.

A noter que Sogbè n’est pas le seul quartier de Kankan touché par ces délestages intempestifs. Plusieurs autres comme Korialén, Kabada 1 et 2, Timbo, Morioulén, Farako 1 et 2… roulent dans le système « tour-tour ».

Michel Yaradouno, correspondant régional du Djely à Kankan

Tel: 620 997 057

Articles Similaires

N’ZÉRÉKORÉ : SOS Village d’enfants célèbre en grande pompe la Journée internationale des Villages SOS

LEDJELY.COM

MACENTA : des allégations de corruption entachent le processus de recrutement des enquêteurs pour le PDAIG

LEDJELY.COM

FORÊT DE KAKIMBO : un patrimoine en voie de disparition !

LEDJELY.COM

URGENT : la société Guinée Games invitée à cesser toute activité sur l’ensemble du territoire national

LEDJELY.COM

CONAKRY : OSH-Guinée célèbre en différé le mois de l’enfant

LEDJELY.COM

MADIC 100 FRONTIÈRES : « Mon combat n’était pas de montrer aux Guinéens que je suis un héros »

LEDJELY.COM
Chargement....