Ledjely.com
Accueil » COVID-19: Maria et Binta retrouvent le sourire après la prise en charge de leurs enfants à l’INSE
A la une Actualités Publireportage

COVID-19: Maria et Binta retrouvent le sourire après la prise en charge de leurs enfants à l’INSE

Maria est une maman de 34 ans, qui habite dans la haute banlieue de Conakry. Elle vient d’accoucher d’un petit garçon qui souffre de la méningite. 

En cette période de pandémie du COVID-19, elle décide quand  même de l’amener à l’Institut de Nutrition et de Santé de l’Enfant (INSE) pour le faire examiner.

« J’ai accouché dans une clinique à Yattaya centre et c’est mon premier enfant. Quand nous sommes rentrés à la maison, pendant trois jours, mon bébé ne faisait que pleurer et ça nous a beaucoup interpellé mon mari et moi. C’est ainsi qu’on a décidé de l’amener à l’hôpital ».

Elles sont nombreuses les mères de famille à rallier chaque jour l’INSE, située dans l’enceinte du Centre Hospitalo-Universitaire (CHU) Donka, pour une prise en charge rapide et adéquate.

UNICEF Guinee/ A. S. Diallo

« Entre 2018 et 2019, nous avons hospitalisé plus de 2000 nouveau-nés, parmi eux, des prématurés et de faibles poids de naissance mais aussi, des nouveau-nés avec des infections et des nouveau-nés avec des asphyxies périnatales sévères » nous apprend Dr Boubacar Baba BARRY, chef de Département Nutrition INSE.

En dix-huit jours d’hospitalisation, l’état de santé du nouveau-né de Maria s’améliore, elle retrouve le sourire peu à peu et son stress diminue considérablement.

« Aujourd’hui c’est le dix-huitième jour d’hospitalisation de mon bébé et les résultats sont concluants, il ne pleure que quand il a envie de téter et ça me permet aussi de me reposer un peu et faire une sieste de temps en temps. Je remercie infiniment les médecins pour les soins apportés à mon enfant ».

Dans une autre cabine, Binta, la trentaine aussi,  a été admise, il y a quelques jours, avec son nouveau-né qui souffre d’une malnutrition aiguë sévère avec complications.

A lire  ALIOU BAH: Le bilan de la gouvernance peut-il nous sauver ?

« Quand mon enfant est tombé malade, il a commencé à perdre du poids et à vomir à chaque fois que je l’allaitais. Ma maman m’a conseillé d’aller voir un guérisseur dans un village à Coyah, mais ça n’a pas marché. Finalement, c’est un ami à mon mari qui a insisté pour que je vienne ici au CHU Donka, car le bébé était trop fatigué », témoigne Binta Mère d’un nouveau-né hospitalisé.

UNICEF Guinee/ A. S. Diallo
Les intrants nutritionnels, le F75, le F100

Entre janvier et mars 2020 l’institut a reçu 227 enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère avec complications. Les indicateurs de performance de la prise en charge des cas sont satisfaisants : le taux de guérison est de 68%, le taux de décès 23% et le taux d’abandon 9%. La durée moyenne de séjour est de 16 jours, avec un gain de poids moyen de 9,5g/kg/jour.

« Nous avons pu atteindre ces indicateurs grâce à l’appui constant de l’UNICEF en intrants nutritionnels comme le F75, le F100 et le Plumpynut mais aussi en médicaments essentiels pour la prise en charge des enfants malnutris sévères »  déclare Dr N’Faly CONTE, Responsable du service Néonatologie à l’INSE.

UNICEF Guinee/ A. S. Diallo
Malgré la pandémie du COVID-19, la prise en charge des enfants se poursuit à l’INSE

Après trois jours d’hospitalisation à l’INSE, Binta constate déjà une amélioration de l’état de santé de son enfant.

« Mon enfant se remet petit à petit grâce à Dieu. Il mange très bien maintenant et ne vomit plus. Je suis sûre qu’avant les 21 jours, il va retrouver totalement sa forme » ajoute-t-elle.

L’Institut de Nutrition et de Santé de l’Enfant est un centre qui sauve des vies et parfois dans des conditions de travail très complexes. Maria et Binta seront plus qu’heureuses de rentrer à la maison avec leurs nouveau-nés en pleine forme, grâce à l’expertise de médecins expérimentés et dévoués pour la cause des enfants.

A lire  MAFERINYAH/KOLIYAKHOURÉ : l'association Labésangni accusée de violence contre une famille

Aboubacar Sidiki Diallo, Unicef Guinée

Articles Similaires

N’ZÉRÉKORÉ/COVID-19 : les autorités sanitaires font le point sur la gestion de l’épidémie dans la région

LEDJELY.COM

PRESIDENTIELLE 2020 : l’UPDG étudie la possibilité d’accompagner un des partis en lice

LEDJELY.COM

MISE AU POINT : « Je ne suis le journaliste de personne ! » (Oumar Kateb Yacine)

LEDJELY.COM

GUINEE : le FNDC analysé sous le prisme du Républicanisme de Philip Pettit

LEDJELY.COM

PRESENTATION DU RAPPORT D’AUDIT DU FICHIER ELECTORAL : la colère de Cellou Baldé de l’UFDG

LEDJELY.COM

CAMPAGNE ELECTORALE : le port de masques ignoré à N’zérékoré

LEDJELY.COM
Chargement....