Ledjely.com
Accueil » N’ZÉRÉKORÉ : responsables du SLECG et parents d’élèves plaident pour l’annulation des vacances afin de sauver l’année scolaire
A la une Actualités Education Guinée Forestière

N’ZÉRÉKORÉ : responsables du SLECG et parents d’élèves plaident pour l’annulation des vacances afin de sauver l’année scolaire

Depuis le début de l’année, le système éducatif guinéen a enregistré beaucoup de perturbations. Entre la grève déclenchée par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants et la crise sanitaire du nouveau coronavirus, les élèves Guinéens ont perdu plusieurs heures de cours cette année.

En effet, l’apparition de la pandémie a entraîné la fermeture des écoles depuis fin mars dernier. Face à cette situation, les représentants du SLECG et certains parents d’élèves plaident pour l’annulation des vacances pour permettre de sauver l’année scolaire.

Si jusque-là aucune annonce sur la réouverture des classes n’a été rendue publique par les autorités en charge de l’éducation en Guinée, à N’zérékoré des voix s’élèvent pour demander l’annulation des vacances afin d’éviter une année blanche. Parmi ceux-là qui plaident pour cette mesure se trouvent les responsables locaux du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG).

Selon Amara Kadiatou Camara, coordinateur régional, le gouvernement doit supprimer les trois mois de vacances pour éviter une année blanche. « Moi en tant qu’enseignant, je ne souhaite pas une année blanche. C’est pourquoi je demande au gouvernement de supprimer les vacances », a-t-il plaidé.

Même cri de cœur chez certains parents d’élèves. C’est le cas de Pépé Lamah qui regrette les perturbations enregistrées dans le système éducatif cette année. « Depuis le début de l’année nos enfants n’ont pas étudié comme il le fallait. Il y a eu des grèves qui ont perturbé les cours et maintenant c’est la COVID-19 qui vient tout mettre à l’eau. Pour rattraper ce retard, il faut supprimer les vacances pour sauver l’éducation », a indiqué M. Lamah.

S’agissant du projet de cours à distance à travers la télévision et la radio nationales instauré par les autorités guinéennes, Amara Kadiatou Camara pense que le projet en lui-même n’est pas mauvais mais la faisabilité sur le terrain pose problème. « Car, le manque d’électricité, l’inaccessibilité à l’internet sont entre autres des problèmes qui empêchent la mise en œuvre de ce projet », a-t-il estimé.

Actuellement, plusieurs élèves en classe d’examen organisent des cours de révision avec leurs professeurs à N’zérékoré. Question de se maintenir en forme pour pouvoir affronter les épreuves dans les bonnes conditions…

Niouma Lazare Kamano, N’zérékoré pour Ledjely.com

Articles Similaires

DIALOGUE INCLUSIF : Dr Makalé Traoré annonce son retrait des activités politiques

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le ton monte entre le ministère public et les avocats de la défense

LEDJELY.COM

Le centre de santé de Senkéfara accède à l’eau potable

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : la détention de capitaine Dadis au cœur de la 2ème journée

LEDJELY.COM

EDUCATION : la rentrée universitaire fixée au 2 novembre

LEDJELY.COM

KANKAN : deux présumés malfrats présentés à la presse

LEDJELY.COM
Chargement....